Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DANS LA PRESSE

"Bioéthique, le tournant ?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

La marine marocaine tire sur une embarcation de migrants, faisant un mort

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls traverse la frontière pour devenir maire

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Ugo Bernalicis : "La France de Macron rejoint Salvini"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Amélie de Montchalin : "Ce budget affirme que le travail paie"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La France de l'Occupation racontée par Pierre Assouline

En savoir plus

FOCUS

Une présence jihadiste, mais pas d'attentat : le cas singulier de l'Italie

En savoir plus

L’invité du jour

Reza : "Je ne suis pas photographe de guerre, je suis correspondant de paix "

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Vers un baril de pétrole à 100 dollars d'ici fin 2018 ?

En savoir plus

Afrique

Crise à Mayotte : le secrétaire d’État français aux Affaires étrangères en visite aux Comores

© Ibrahim Youssouf, AFP | Les habitants de Mayotte protestent contre l'insécurité et l'immigration irrégulière, le 4 avril 2018.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 12/04/2018

Le secrétaire d'État français aux Affaires étrangères, en visite à Moroni depuis mercredi, tente de réduire des tensions grandissantes, alors que les dirigeants comoriens refusent d'accueillir leurs ressortissants expulsés de Mayotte.

Le secrétaire d’État français aux Affaires étrangères, Jean-Baptiste Lemoyne, est depuis mercredi 11 avril en visite dans l'archipel des Comores afin de "dépasser les tensions actuelles" liées à la situation à Mayotte. Il y rencontrera le président Azali Assoumani et le ministre des Affaires étrangères, Mohamed El-Amine Souef.

"Cette visite s'inscrit dans le cadre du dialogue ferme mais confiant et constructif que nous entretenons avec les autorités comoriennes", écrit le ministère français des Affaires étrangères dans un communiqué. "Notre volonté est de dépasser les tensions actuelles et d'enclencher une nouvelle dynamique assurant la sécurité et le bien-être de nos populations respectives."

La France a décidé de suspendre la délivrance de visas diplomatiques et de service aux représentants comoriens en réplique au refus de Moroni d'autoriser le retour sur son territoire des Comoriens expulsés de Mayotte, pour immigration illégale. L'Union des Comores a en effet pris la décision, le 21 mars dernier, de refuser le retour des Comoriens expulsés de Mayotte. Ils sont près de 600 à avoir été expulsés ces dix derniers jours.

Crise sociale

Depuis plus d'un mois, le 101e département français est en proie à une crise sociale majeure, nourrie par la montée de l'insécurité attribuée en grande partie aux immigrants Comoriens et par un sentiment d'abandon par la France.

À Mamoudzou, les populations ont érigé, depuis le début de la contestation, des barrières pour exprimer leur mécontentement, bloquant ainsi le port principal de Mayotte. Les barrières ont finalement été levées lundi 9 avril "sans usage de la force", selon la préfecture.

Selon des statistiques officielles françaises, les Comoriens représentaient, en 2015, 42 % de la population mahoraise. Et près d’un tiers d'entre eux, venus sur l'île par le biais de canots de pêche appelés "kwassa-kwassa", seraient en situation irrégulière.

Première publication : 12/04/2018

  • FRANCE

    À Mayotte, les barrages laissent place aux attentes

    En savoir plus

  • FRANCE

    Un nouveau préfet nommé à Mayotte pour régler la crise

    En savoir plus

  • MAYOTTE

    Mayotte : poursuite du blocage de l'île malgré un accord de principe

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)