Découvertes

Au Japon, une intelligence artificielle est candidate aux élections municipales de Tama

La "maire-IA", candidate à l'élection municipale de la ville de Tama, au Japon.
La "maire-IA", candidate à l'élection municipale de la ville de Tama, au Japon. Twitter Tama AI Mayor

Seriez-vous prêt à élire une IA comme maire ? Les habitants de la ville de Tama, au Japon, vont pouvoir faire ce choix dimanche 15 avril dans les urnes.

Publicité

Bon, qu’on se le dise tout de suite, légalement, une intelligence artificielle ne peut pas (encore) se présenter à un tel poste. En fait, c’est Michihito Matsuda, ancien candidat malheureux à l’élection municipale de 2014 à Tama, au sud-est de Tokyo, qui se cache derrière cet avatar.

VOIR AUSSI : Comment l'intelligence artificielle métamorphose déjà l’enseignement supérieur

L’homme de 44 ans a fait le choix d’orienter toute sa campagne de 2018 autour de l’intelligence artificielle. Aux côtés des affiches de ses rivaux à l’élection, apparaît donc le visage d’un robot argenté aux formes féminines. Et parmi ses promesses, ce candidat futuriste envisage de mettre l’intelligence artificielle au centre de toutes les décisions politiques de la municipalité.

Pour une politique "impartiale et objective"

"Pour la première fois dans le monde, une IA se présente à une élection. L’intelligence artificielle va changer Tama. Avec la naissance d’un ‘maire-IA’, nous allons conduire une politique impartiale et objective. Nous allons mettre rapidement en œuvre des lois bien renseignées et avec un savoir-faire technique pour diriger la nouvelle génération", promet le compte Twitter du candidat, repéré par le site Grapee.jp.

S’il est peu probable selon de nombreux médias locaux que le "maire-IA" soit élu par les urnes dimanche 15 avril, les résultats de cette élection seront tout de même un indicateur intéressant de la propension des Japonais pour faire entrer l’intelligence artificielle en politique.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine