Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Maroc - crise migratoire, la marine royale tire sur une embarcation de migrants : 1 mort

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls traverse la frontière pour devenir maire

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Ugo bernalicis : "La France de Macron rejoint Salvini"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Amélie de Montchalin : "Ce budget affirme que le travail paie"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La France de l'Occupation racontée par Pierre Assouline

En savoir plus

FOCUS

Une présence jihadiste, mais pas d'attentat : le cas singulier de l'Italie

En savoir plus

L’invité du jour

Reza : "Je ne suis pas photographe de guerre, je suis correspondant de paix "

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Vers un baril de pétrole à 100 dollars d'ici fin 2018 ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"ONU : multilatéralisme vs. souveraineté"

En savoir plus

Mort à 88 ans du cinéaste italien Vittorio Taviani

ROME (AFP) - 

Le cinéaste italien Vittorio Taviani qui, avec son frère Paolo, a signé certains des grands films du cinéma transalpin est mort à Rome, à 88 ans, ont annoncé dimanche les médias, citant des sources familiales.

Le cinéaste, malade depuis longtemps, avait réalisé avec son frère une quinzaine de longs métrages, dont le plus célèbre, Padre padrone, avait reçu la Palme d'Or du Festival de Cannes en 1977.

Né le 20 septembre 1929 à San Miniato en Toscane (centre de l'Italie), Vittorio était âgé de deux ans de plus que son frère Paolo, avec qui il a formé un duo quasi unique dans l'histoire du Septième art.

Fortement inspirés par le maître du néo-réalisme Roberto Rosselini, les deux frères, fils d'un avocat antifasciste, se sont intéressés dès leurs débuts dans les années 1960 aux thèmes sociaux.

Leur cinéma atypique, marqué par un style très littéraire, mêle histoire, psychanalyse et poésie.

© 2018 AFP