Accéder au contenu principal
Un œil sur les médias

Le Pentagone accuse les "trolls russes" de désinformation à propos des frappes en Syrie

Les commentaires hostiles se multiplient sur les réseaux sociaux à l'encontre des frappes menées par les États-Unis, le Royaume-Uni et la France en Syrie. Selon le Pentagone, les "trolls russes" auraient augmenté de 2000% dans les 24 heures suivant ces frappes. Mais des spécialistes américains remettent en cause ce chiffre. Ces frappes ont aussi été évoquées par Emmanuel Macron lors de son interview télévisée, une interview qui a davantage retenu l'attention sur la forme que sur le fond.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.