Accéder au contenu principal

Ismenia Patera, le mystérieux cratère de la planète Mars

ESA/DLR/FU Berlin

Découvert sur Mars par l'Agence spatiale européenne, le cratère Ismenia Patera est un mystère pour les scientifiques, qui n'arrivent toujours pas à déterminer son origine.

Publicité

Il existe des mystères que l'on ne parvient pas à résoudre : l'absence quasi totale de matière noire dans une galaxie par exemple, ou bien le physique plutôt étrange de ce petit chien. Et à cette liste de questionnements de l'univers s'ajoute aujourd'hui une facette de mars, qui présente une caractéristique assez particulière sur l'un de ses côtés. 

VOIR AUSSI : La NASA mise sur un essaim d'abeilles-robots aux énormes ailes pour faire des prélèvements sur Mars

De nouveaux clichés pris par Mars Express, une sonde spatiale de l'Agence spatiale européenne (ESA), publiés jeudi 12 avril, montrent un cratère important présent sur l'Arabia Terra, une région située dans l'hémisphère nord de la planète Mars. Baptisé Ismenia Patera – Patera signifiant coupe, ou récipient creux en latin –, il s'étend sur environ 75 kilomètres de diamètre. 

Malgré la qualité de ces récentes photos, les scientifiques de l'Agence spatiale européenne ne connaissent toujours pas l'origine de ce cratère. S'ils s'accordent à dire qu'il provient d'un événement spectaculaire, deux hypothèses restent en jeu sans qu'aucune certitude ne soit établie.

La première : le trou serait le témoin du passage d'une météorite, entrée en collision avec Mars. Des sédiments et de la glace auraient ensuite colmaté les dégâts, offrant ainsi à la planète son aspect inégal, parsemé d'imperfections. 

La seconde émet l'idée qu'Ismenia Patera était en fait un volcan qui, après une éruption, aurait été submergé par le magma avant de s'éteindre de lui-même. 

Grâce à une carte topographique réalisée en janvier dernier, les scientifiques ont tout de même pu constater que la structure du cratère était très complexe : pics, creux et pentes, cette vision d'Ismenia Patera ne peut ni confirmer, ni infirmer les deux théories. En effet, le choc d'une météorite puis le remplissage par sédiments et glace aurait pu causer ces fissures, tout comme le peut une éruption volcanique. 

Si le mystère reste pour l'instant entier, l'Agence spatiale européenne conclut son article en assurant que "des données à propos de l'intérieur et de la sous-surface de Mars pourraient aider à mieux comprendre des structures comme Ismenia Patera, et plus largement l'histoire fascinante et complexe de cette planète". 

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.