Accéder au contenu principal

Les commentaires sous l'application du gouvernement pour payer ses amendes, ce petit paradis pour trolls

Alain Denantes/Getty Images/Mashable FR

Avec ses nombreuses déclarations d'amour ironiques, la section "commentaires" de l'application du gouvernement pour payer ses contraventions, Amendes.gouv, est un véritable coffre à bijoux.

Publicité

Au vu du nombre de commentaires enjoués, voire extatiques, postés régulièrement au sujet de l'application du gouvernement Amendes.gouv, on peut en déduire que le sarcasme a quelque chose de profondément soulageant. 

VOIR AUSSI : Comment une personne bien sous tous rapports (comme vous) peut devenir un troll sur Internet

Créée en janvier 2015, l'application mobile Amendes.gouv permet de régler ses contraventions directement en ligne, en flashant le code-barre présent sur l'amende. Disponible sur l'App Store ou le Google Playstore, elle a, comme toute application, un espace dédié aux avis des internautes. Et il n'en fallait pas plus pour que les choses dérapent, dans la bonne humeur bien sûr.

Repéré le 12 avril par Nyno, un utilisateur de Twitter, ce type de commentaires railleurs existe, à en croire certaines dates de publication, depuis la mise en ligne même de l'application. On vous a concocté un petit florilège des plus beaux poèmes à l'attention de cette initiative de notre cher gouvernement. 

Malgré toutes ces louanges, l'application ne récolte poutant que la faible note de 2,6/5 sur l'App Store et de 3/5 sur le Google Playstore, car non, payer une amende n'aiguise pas le sens de l'humour de tout le monde. Un trolling de haut niveau, qui n'est pas sans rappeler les actions des Fatals Flatteurs, une bande de gentils agiteurs en ligne qui s'amusait à innonder d'amour les sections "commentaires" de pages Web à la fin des années 2000. Ah, Internet. Merci d'alléger nos petites souffrances quotidiennes.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.