Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

ICI L'EUROPE

Brexit : la bataille de la pêche a commencé

En savoir plus

Pas 2 Quartier

"Noise": Raconter sa ville au fil du RER

En savoir plus

L’invité du jour

Farouk Mardam-Bey et Ziad Majed : "La dynastie Assad considère la Syrie comme une propriété privée"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Comment la Turquie instrumentalise l'affaire Khashoggi"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Le système Mélenchon"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Pascal Blanchard : "La domination des terres s'accompagne de celle des corps"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Les robots envahissent nos entreprises

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Miss Terre : la candidate libanaise disqualifiée à cause d'un cliché

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Disparition de Jamal Khashoggi : menaces sur la presse

En savoir plus

EUROPE

Tuerie du Musée juif de Bruxelles : Mehdi Nemmouche renvoyé aux assises à Bruxelles

© Benoît Peyrucq, AFP | Dessin d'audience représentant Mehdi Nemmouche, à la cour de Versailles en 2014.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/04/2018

Mehdi Nemmouche, interpellé à Marseille en 2014 quelques jours après la tuerie dans le Musée juif de Bruxelles, sera renvoyé devant la cour d'assises de la capitale belge. Le procès devrait avoir lieu fin 2018 ou début 2019.

Le jihadiste français Mehdi Nemmouche, 33 ans, a été renvoyé devant la cour d'assises de Bruxelles avec un complice présumé, Nacer Bendrer, dans le dossier de la tuerie du Musée juif, qui avait fait quatre morts le 24 mai 2014 dans la capitale belge, a annoncé un de ses avocats, jeudi 19 avril.

Son procès devant la cour d'assises de Bruxelles devrait avoir lieu fin 2018 ou début 2019.

Interpellé à Marseille, dans le sud de la France, six jours après la fusillade à Bruxelles à sa descente d'un car en provenance de Belgique, Mehdi Nemmouche a reconnu avoir "joué un rôle" dans l'attaque mais nie être le tireur. Il a été inculpé d'"assassinats dans un contexte terroriste" et est incarcéré en Belgique.

>> À lire aussi : Quand Mehdi Nemmouche était le geôlier des otages français en Syrie

Dans le box, il comparaîtra aux côtés de Nacer Bendrer, qui est aussi français et est considéré par l'accusation comme son principal complice dans cette tuerie. Nacer Bendrer avait été inculpé en février 2015 à Bruxelles, deux mois après son arrestation près de Marseille.

Il avait été arrêté en possession de diverses armes, dont un fusil d'assaut de type kalachnikov qui serait très similaire à celui utilisé au moment de la tuerie au Musée juif.

Dans son arrêt rendu jeudi, la chambre des mises en accusation de la cour d'appel de Bruxelles a en revanche estimé qu'il n'y avait pas lieu de renvoyer aux assises Mounir Attalah, un Marseillais qui avait mis en contact Mehdi Nemmouche et Nacer Bendrer.

Le non-lieu dont il bénéficie avait été réclamé par le parquet fédéral belge faute de preuves de son implication dans la tuerie.

Avec AFP

Première publication : 19/04/2018

  • BELGIQUE

    Tuerie du Musée juif de Bruxelles : un Français arrêté à Marseille

    En savoir plus

  • BELGIQUE

    La tuerie du Musée juif de Bruxelles qualifée d'acte "terroriste" par la justice

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)