Accéder au contenu principal

Contrairement aux humains, les robots savent monter des meubles IKEA sans s'énerver

NANYANG TECHNOLOGICAL UNIVERSITY

Des chercheurs de la Nanyang Technological University à Singapour ont appris à un robot comment monter une chaise IKEA, le tout en moins de 20 minutes. Une performance que nous autres, simples mortels, sommes souvent loin d'accomplir.

Publicité

Soyons honnêtes, nous nous sommes tous déjà pris la tête avec notre colloc, notre conjoint/e ou n'importe qui se trouvait dans les parages lors de la construction d'un meuble IKEA. Entre la vis qui ne rentre jamais, l'écrou mystère qui n'existe pas, ou l'étape n°67 qui n'a aucun sens, on a toujours su que les notices IKEA n'étaient pas conçues pour les cerveaux humains. Et c'est sans doute ce qu'a également pensé un groupe de scientifiques de la Nanyang Technological University, à Singapour. 

VOIR AUSSI : Ce robot chauve-souris de deux mètres d'envergure, capable de voler seul, va hanter vos nuits

Il aura fallu trois ans au professeur adjoint Pham Quang Cuong et son équipe de l'école de génie mécanique et aérospatial de la NTU pour apprendre à un robot à construire lui même une chaise IKEA baptisée "Stefan". Et c'est en exactement 8 minutes et 55 secondes – en plus des 11 minutes et 21 secondes prises pour étudier le plan – que la machine a effectué ce petit exploit. 

"Pour un robot, assembler une chaise IKEA avec tant de précision est plus complexe qu'il n'y paraît"

"Pour un robot, assembler une chaise IKEA avec tant de précision est plus complexe qu'il n'y paraît", explique le professeur Pham Quang Cuong dans un article publié sur le site de l'université, et relayé sur Science Reports. "Le montage, plutôt logique pour les humains, a dû être séparé en plusieurs étapes : l'identification des différentes pièces de la chaise, de la force nécessaire pour les attraper ou encore l'assurance que ses bras robotiques ne s'entrechoquent pas pendant le travail. Au delà de l'effort d'ingénierie, nous avons développé des algorithmes qui permettent au robot de fixer la chaise lui-même, étape par étape."

Déjà en 2013, une équipe du M.I.T. faisait construire une table "Lack" à un robot, un modèle tout de même plus facile à monter que la chaise précédemment citée. Cette fois-ci, c'est grâce à deux bras robotiques équipés de capteurs de force, ainsi qu'une caméra 3-D que la machine a mis en forme l'objet, sans prononcer un seul gros mot. Ce qui n'est clairement pas le cas de la plupart d'entre nous, soyons honnêtes. 

Le robot alterne donc entre les informations qu'il a pu lire sur le plan, les différentes pièces qu'il a en face de lui et les mouvements qu'il est capable de faire, pour monter la chaise pas à pas. Cependant, Pham Quang Cuong précise que si la machine a mal interprété une étape, en scannant mal la taille d'une pièce, par exemple, "les deux bras pourraient commencer à se battre, chacun tirant un bout de la chaise dans deux directions différentes, pour finalement briser l'objet". Une situation pour le coup bien plus humaine. 

D'ici "5 ou 6 ans", l'équipe espère pouvoir simplement montrer une photo d'un meuble au robot, et qu'il devine comment le monter par lui-même. Peut-être que nous finirons dominés par les machines, mais au moins, elles auront un très bon sens de la décoration d'intérieur. 

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire. 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.