Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée, la marche de l'opposition réprimée par la police

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le président turc, justicier ou opportuniste ?

En savoir plus

LE DÉBAT

"Davos du désert" à Riyad entre tensions et contrats

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Stéphane Troussel : "L'État est défaillant en Seine-Saint-Denis"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Joachim Son-Forget : "Je ne suis pas déçu par l'action du président"

En savoir plus

FOCUS

Suicide d'agriculteurs en France : l'épidémie silencieuse

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Romain Duris : "On ne me connaît pas en dehors de mes rôles, et tant mieux"

En savoir plus

L’invité du jour

Annick Girardin : le référendum en Nouvelle-Calédonie est "historique"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Caravane des migrants : Trump "ne fait qu'empirer les choses"

En savoir plus

Sports

Dopage : l'ancien cycliste Lance Armstrong trouve un accord avec la justice pour 5 millions de dollars

© AFP | Lance Armstrong était poursuivi par son ancien sponsor, les Postes américaines, qui lui réclamaient 100 millions de dollars.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 20/04/2018

Poursuivi par l'un de ses anciens sponsors, Lance Armstrong, qui a avoué s'être dopé en 2013, a accepté jeudi de payer 5 millions de dollars pour mettre fin à la dernière procédure le visant.

La star déchue du cyclisme, Lance Armstrong, en a fini avec la justice américaine : il a accepté, jeudi 19 avril, de payer cinq millions de dollars d'indemnisation à l'un de ses anciens sponsors, l’US Postal, qui lui réclamait 100 millions de dollars au titre de dédommagement pour avoir eu recours au dopage.

"Je suis heureux d'avoir résolu cette affaire et de pouvoir avancer dans ma vie", a lâché celui qui, en 2013, avait avoué s’être dopé face à la prêtresse de la télévision américaine, Oprah Winfrey.

Sa réputation restera à jamais ternie et son palmarès amputé de ses sept victoires consécutives, entre 1999 et 2005, dans le Tour de France mais l'ancien patron du peloton s'en tire à bon compte : cet accord  intervient à quelques semaines d'un procès pour fraude devant un tribunal fédéral de Washington qui aurait pu le ruiner et exposer à nouveau ses agissements les plus sombres.

"Ceux qui fraudent le gouvernement sont sanctionnés"

"Personne n'est au-dessus de la loi. (...) Cet accord démontre que tous ceux qui fraudent le gouvernement sont sanctionnés", a insisté l’avocat qui représentait le gouvernement. Betsy Andreu, l'épouse d'un ancien coéquipier d'Armstrong à l'origine de nombreuses révélations sur Armstrong, a en revanche regretté "que le gouvernement se satisfasse d'aussi peu. (...) J'aurais aimé témoigner, il a essayé de me détruire", a-t-elle affirmé.

Lance Armstrong s'est également engagé à verser 1,65 million de dollars à son ancien coéquipier Floyd Landis pour le remboursement de ses frais d'avocats. Ce dernier, aussi convaincu de dopage et déchu de sa victoire dans le Tour de France 2006, a été à l'origine de la chute d'Amstrong avec ses révélations et a déposé plainte en 2010 pour fraude, avant d'être rejoint ensuite par le gouvernement.

Le camp Armstrong, lui, ne cachait pas sa satisfaction jeudi. "Cela met un terme à toutes les procédures contre Armstrong […]", s'est félicité son avocat Elliot Peters. "Je suis particulièrement satisfait d'avoir fait la paix avec US Postal", a ajouté le principal intéressé.

En février 2015, Lance Armstrong - banni à vie du cyclisme en 2012 - avait déjà été condamné par la justice américaine à verser dix millions de dollars à l'un de ses anciens parraineurs, la société SCA Promotions.

Avec AFP

Première publication : 20/04/2018

  • CYCLISME

    Dopage : Armstrong va comparaître devant la justice américaine

    En savoir plus

  • DOPAGE

    Le cyclisme toujours confronté à un "dopage endémique", selon l’UCI

    En savoir plus

  • CYCLISME

    Pour Armstrong, "impossible de gagner le Tour de France sans dopage"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)