Accéder au contenu principal

Comment s'assurer qu'une compagnie aérienne low-cost est fiable ?

BLOOMBERG/GETTY IMAGES

À l'approche des vacances, un point sur les réflexes à avoir pour que même les plus angoissés de l'avion puissent profiter sereinement des tarifs abordables des compagnies low-cost.

Publicité

L'émission de télévision 60 Minutes, diffusée sur la chaîne américaine CBS News, a récemment mis en lumière les énormes difficultés de la compagnie aérienne low-cost américaine Allegiant Air. Atterrissages en catastrophe, décollages interrompus, cabines remplies de fumée ou encore problèmes techniques à répétition, l'entreprise – qui ne vole qu'aux États-Unis – a cumulé les défaillances entre janvier 2016 et octobre 2017, bien qu'aucun incident mortel n'ait été à déplorer.

Ce reportage a levé le voile sur une question réccurrente : comment savoir si une compagnie aérienne à bas coût est fiable, ou non ? 

VOIR AUSSI : Ce qu'il se passe si vous ouvrez l'issue de secours d'un avion en plein vol

Tout d'abord, il faut savoir qu'en Europe, une liste noire de compagnies aériennes est tenue par la Commission européenne, et plus particulièrement par l'Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA). Au total, plus de 178 entreprises sont recensés et interdites de vol au-dessus du territoire européen, pour plusieurs raisons. Si le manque de sécurité de la part des autorités de l’aviation d'un pays est souvent la cause principale, certaines compagnies sont bannies pour des défaillances techniques au sein même de la marque. Si vous êtes à l'étranger et que vous souhaitez prendre un vol non-européen par exemple, vérifier que la compagnie ne fait pas partie de cette liste peut être un bon moyen de voyager en toute sécurité. 

De l'âge de la flotte aux accords de coopération

Dans un article à ce sujet, Quartzy ajoute que se renseigner sur l'âge de la flotte exploitée par chaque compagnie peut également permettre de se rassurer : Norwegian par exemple a l'une des flottes les plus jeunes en service actuellement, tandis qu'Allegiant Air, citée au début de cet article, a l'une des plus vieilles. Près de 30 % de ses avions sont des McDonnell-Douglas MD-80, dont la fabrication a été arrêtée en 1999. Pas vraiment rassurant. 

Enfin, si vous n'êtes toujours pas serein, vous pouvez jeter un coup d'œil aux trois plus grandes alliances aériennes, Star Alliance, Oneworld et SkyTeam. La charte de sécurité sera alors la même pour une compagnie "normale" que pour une low-cost, seules les conditions de voyage et les services durant les vols seront différents, d'où les écarts de prix. 

Un risque infime de crash aérien

Malgré tout, il est important de rappeler que prendre l'avion est statistiquement très peu dangereux, et que l'année 2017 a été recensée comme étant "la plus sûre de tous les temps pour le transport aérien", selon l'Aviation Safety Network. Et vous souhaitez vous raccrocher à une statistique, un passager devrait prendre un avion tous les jours pendant 123 000 ans avant de mourir dans un crash, selon une étude du MIT relayée par le New York Times. C'est bon, vous pouvez maintenant préparer vos vacances en toute tranquilité. 

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.