Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

ICI L'EUROPE

Brexit : la bataille de la pêche a commencé

En savoir plus

Pas 2 Quartier

"Noise": Raconter sa ville au fil du RER

En savoir plus

L’invité du jour

Farouk Mardam-Bey et Ziad Majed : "La dynastie Assad considère la Syrie comme une propriété privée"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Comment la Turquie instrumentalise l'affaire Khashoggi"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Le système Mélenchon"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Pascal Blanchard : "La domination des terres s'accompagne de celle des corps"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Les robots envahissent nos entreprises

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Miss Terre : la candidate libanaise disqualifiée à cause d'un cliché

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Disparition de Jamal Khashoggi : menaces sur la presse

En savoir plus

Asie - pacifique

Plus de cinquante morts dans un attentat contre un centre électoral à Kaboul

© Shah Marai, AFP | La charge était de forte puissance et a projeté des débris dans un large rayon.

Vidéo par Sonia GHEZALI

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 23/04/2018

Dimanche, au moins 57 personnes ont été tuées et 56 blessées à Kaboul dans un attentat-suicide contre un centre d'enregistrement pour les élections législatives, confirmant les risques de violences occasionnés par le scrutin prévu en octobre.

Au moins 57 personnes ont été tuées et 56 blessées dimanche à Kaboul, en Afghanistan, dans un attentat-suicide contre un centre d'enregistrement pour les élections législatives, confirmant les risques de violences occasionnés par le scrutin prévu en octobre. L'État islamique a revendiqué l'attentat.

Un kamikaze s'est fait exploser parmi la foule, à l'entrée du centre où les électeurs récupèrent leur pièce d'identité avant de s'inscrire sur les registres électoraux.

"Nous savons maintenant que le gouvernement est incapable de nous protéger", hurlait un homme face au désastre, insultant le président Ashraf Ghani, avant d'être coupé par la télévision Tolo News.

"Mort au gouvernement", "Mort aux talibans", criait la foule autour de lui.

Cependant les talibans ont rapidement fait savoir via leur porte-parole, Zabihullah Mujahid, que "nos Moudjahidines n'ont rien à voir avec l'attaque d'aujourd'hui", rejetant implicitement la responsabilité sur le groupe État Islamique.

L'attentat s'est produit en début de matinée dans un quartier majoritairement chiite de l'ouest de la capitale, Dasht-e-Barchi.

L'EI s'en prend régulièrement à la minorité chiite afghane depuis 2016.

À voir l'importance des dégâts causés par la déflagration, la charge était de forte puissance et a projeté des débris dans un large rayon. Des flaques de sang et de nombreux corps à terre étaient clairement visibles, ainsi que des véhicules carbonisés et un immeuble de deux étages, partiellement détruit.

Avec AFP

Première publication : 22/04/2018

  • AFGHANISTAN

    Afghanistan : des dizaines de morts à Kaboul après un attentat-suicide revendiqué par l'EI

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Afghanistan : le président Ashraf Ghani prêt à reconnaître les Taliban comme parti politique

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Attentats en Afghanistan : Kaboul et Washington pris en étau entre les Taliban et l'EI

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)