Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Miss Terre : la Libanaise disqualifiée à cause d'un cliché

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Disparition de Jamal Khashoggi : menaces sur la presse

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts d'Arthur Jugnot

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Art contemporain en banlieue : "Ce qui nous intéresse, c'est la mixité du public"

En savoir plus

#ActuElles

Élections de mi-mandat aux Etats-Unis : un nombre record de femmes candidates

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le casse-tête de la frontière irlandaise

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Burn-out : les absurdités du management moderne

En savoir plus

TECH 24

Femmes dans la tech : comment briser le "clic" de verre

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La pêche, une tradition familiale au Grau-du-Roi

En savoir plus

Le texte asile-immigration pas écrit "pour séduire le FN" dit Belloubet

© AFP/Archives | Nicole Belloubet à l'Assemblée nationale le 13 février 2018

PARIS (AFP) - 

Le projet de loi controversé sur l'asile et l'immigration, actuellement examiné à l'Assemblée nationale, n'a pas été écrit pour "séduire le Front national" mais pour trouver un "équilibre" dans l'accueil des réfugiés, a affirmé dimanche la ministre de la Justice, Nicole Belloubet.

Les élus du Front national ont voté en faveur de mesures prévues par ce texte défendu par le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, comme la réduction de 120 à 90 jours du délai pour déposer une demande d'asile après l'entrée en France.

"C'est un texte qui essaie d'être équilibré, en insérant les conditions dans lesquelles le traitement de la demande d'asile est effectué. (...) Il y a toute une démarche en faveur de l'intégration des personnes qui pourront rester sur le territoire de la République. C'est pour cela que ce texte a été écrit et non pour faire du racolage politique", a déclaré Mme Belloubet sur France Inter.

"Ce texte n'a pas été écrit pour séduire le Front national", a-t-elle dit. "Nous ne recherchons pas le vote du FN. Nous sommes même en désaccord profond avec les thèses défendues par le Front national", a ajouté la ministre.

Vendredi, le Parti socialiste a dénoncé un "tournant" historique en voyant un "alignement" entre la majorité parlementaire, le Front national et l'aile droite des Républicains, après le vote de l'article de loi réduisant le délai de première demande d'asile.

"Pour la première fois dans notre histoire, le Front national vient, sur un texte qui concerne l'asile et l'immigration, apporter sa caution à un gouvernement", a déclaré le Premier secrétaire du parti, Olivier Faure, dans les couloirs de l'Assemblée.

© 2018 AFP