Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée, la marche de l'opposition réprimée par la police

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le président turc, justicier ou opportuniste ?

En savoir plus

LE DÉBAT

"Davos du désert" à Riyad entre tensions et contrats

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Stéphane Troussel : "L'État est défaillant en Seine-Saint-Denis"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Joachim Son-Forget : "Je ne suis pas déçu par l'action du président"

En savoir plus

FOCUS

Suicide d'agriculteurs en France : l'épidémie silencieuse

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Romain Duris : "On ne me connaît pas en dehors de mes rôles, et tant mieux"

En savoir plus

L’invité du jour

Annick Girardin : le référendum en Nouvelle-Calédonie est "historique"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Caravane des migrants : Trump "ne fait qu'empirer les choses"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Grands titres, éditos, photos et dessins du jour... Nos chroniqueurs passent en revue les Unes de la presse française et étrangère, ainsi que les débats qui l’alimentent. Du lundi au vendredi à 7h15 et 9h15.

Dernière modification : 23/04/2018

Loi asile-immigration : "hystérisation" ou "Bérézina morale"?

© Capture d'écran France 24

Dans la presse ce lundi 23 avril : le mouvement de contestation en Arménie, la suite des révélations de Libération sur le cimentier Lafarge en Syrie, la controverse sur loi asile et immigration en France et les (nombreuses) mésaventures d’un Américain malchanceux.

<span><span>Le + </span></span>: Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre <span><span>i</span></span><span>Phone</span> ou sur <span>tout autre mobile</span>. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur <span>Facebook</span>

 

Dans la presse ce matin, la poursuite des manifestations en Arménie, où un grand rassemblement a encore eu lieu hier soir dans la capitale, Erevan, pour demander la démission du Premier ministre, Serge Sarkissian.

 

Alors que le pays connaissait hier sa dixième journée de protestation, la tension est encore montée après l’arrestation du meneur de la contestation, Nikol Pachinian, qui n’avait pu que constater son désaccord avec le chef du gouvernement le matin-même. Leur rencontre a duré trois minutes en tout et pour tout, selon The Times, qui explique que la colère des manifestants avait germé longtemps avant ce qui est présenté comme l’élément déclencheur de leur mobilisation : le retour au pouvoir de Serge Sarkissian, le 17 avril dernier, plusieurs semaines après la fin de son second mandat présidentiel. Ses opposants le perçoivent comme une confirmation de leur crainte de le voir s’installer indéfiniment à la tête de l’État arménien, une possibilité offerte selon eux par la révision constitutionnelle de 2015.

 

Dans la presse, également, ces révélations du quotidien français Libération, qui affirme que les services de renseignement français ont été tenus informés des activités du groupe Lafarge en Syrie. Le journal dit avoir eu accès à l’enquête sur les activités du cimentier français en Syrie, où il aurait contribué au financement des jihadistes, en échange du maintien de ses activités dans le pays. D’après Libé, Lafarge aurait également renseigné l'État français sur plusieurs groupes armés, dont l’organisation État islamique, le groupe dont s'est réclamé notamment Amedy Coulibaly, l’auteur de l’attentat de l’Hyper Cacher de la porte de Vincennes en 2015. Libération écrit qu’il n’est «pas question de jouer les vierges effarouchées», car «le renseignement, en zone de guerre, est rarement chose éthique». Le journal juge néanmoins qu’«il est moins naïf de s’interroger sur la connaissance par l’État du financement d’un groupe terroriste combattu activement par la France au sein d’une coalition internationale». «Tous les moyens étaient-ils bons pour maintenir active une usine transformée en source des services secrets?», s’interroge le journal, en prévenant les autorités qu’elles «ne pourront pas se contenter, comme c’est souvent la règle, d’un démenti poli».

 

En France, toujours, l’Assemblée a adopté hier soir le projet de loi asile-immigration, un texte qui provoque des remous jusque dans la majorité. Le Monde rappelle que le projet défendu par le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, vise principalement à réduire les délais de traitement des demandes d’asile et à accélérer les reconduites à la frontière des candidats déboutés. «Deux visions de l’immigration et de l’accueil en France» s'opposent, selon le journal, qui évoque «la surenchère» de la droite et de l’extrême-droite sur ce dossier et les critiques de la gauche, qui dénonce des mesures jugées «déshumanisantes». L'opposition traverse même la République en marche, dont un député a quitté le groupe parlementaire en signe de protestation.

Cette fracture se reflète dans les analyses opposées du Figaro et de L’Humanité. Alors que le premier dénonce une «hystérisation» du débat par la gauche, notamment par le parti socialiste, soupçonné de chercher «à réveiller son identité en retrouvant un discours moral mis en veilleuse quand il était au pouvoir, pour ne pas être totalement marginalisé par La France insoumise», le second accuse le gouvernement de «Bérézina morale», rappelant que «les migrations, dont l’Europe et la France 'n’accueillent' qu’une infime part, ont deux sources majeures : la guerre économique, qui laisse un continent comme l’Afrique à l’état de terre à piller, et la guerre tout court».

 

Pendant que le gouvernement ferraille à l’assemblée, Emmanuel Macron est aux États-Unis, pour une visite d’Etat de trois jours. On a évoqué la bonne entente affichée par le président français et Donald Trump. Pourtant leurs points de vue divergent sur de nombreux dossiers, au point d’éveiller les soupçons de Politico, qui se demande si Emmanuel Macron «aime vraiment» son homologue américain ou s’il se «joue» de lui. «Même si ces sentiments sont sincères, ce que ces sentiments recouvrent, ce sont les forces géopolitiques qui poussent Paris et Washington à agir conjointement sur la scène internationale – eh oui, les gars, c’est de la politique», note perfidement le site américain, en évoquant la volonté d’Emmanuel Macron de «restaurer la grandeur de la France», ce à quoi pourrait contribuer l’amitié de Donald Trump, à un moment où le Royaume-Uni est empêtré dans le Brexit, et où les relations entre le président américain et Angela Merkel sont loin d’être aussi bonnes que du temps de Barack Obama.

 

On se quitte, justement, aux États-Unis. Le Figaro raconte l’édifiante histoire d’un jeune Américain pour le moins malchanceux - quoique, dans la mesure où il est parvenu à sortir vivant de ses mésaventures. L’histoire de Dylan McWilliams, 20 ans, qui aurait réussi l’exploit, en moins de quatre ans, de se faire mordre par un serpent, de se réveiller un matin la tête dans la gueule d'un ours et de se retrouver à deux doigts de perdre sa jambe dans la mâchoire d'un requin à Hawaï. Dylan a déclaré au Honolulu Star Advertiser que ses parents sont «reconnaissants» qu’il soit toujours en vie.

 

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française(du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale(du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

23/10/2018 Revue de presse

Caravane des migrants : Trump "ne fait qu'empirer les choses"

Dans la presse ce 23 octobre, la caravane de migrants honduriens poursuit sa route à travers le Mexique, direction les États-Unis. Une crise humanitaire scrutée par les presses...

En savoir plus

23/10/2018 Revue de presse

Affaire Khashoggi : "Le prince et le meurtre"

À la une de la presse ce mardi 23 octobre, l'affaire Khashoggi et ces pays qui demandent des comptes à l'Arabie saoudite, aux prises avec la plus grave crise internationale...

En savoir plus

22/10/2018 Revue de presse

"Comment la Turquie instrumentalise l'affaire Khashoggi"

Dans la presse ce lundi 22 octobre, les dernières révélations sur les circonstances de la mort du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, des informations distillées au...

En savoir plus

22/10/2018 Revue de presse

"Le système Mélenchon"

À la une de la presse ce lundi 22 octobre, l'inquiétude des Russes après l'annonce du retrait américain du traité de 1987 sur les armes nucléaires de portée intermédiaire, des...

En savoir plus

19/10/2018 Revue de presse

L'Algérie interdit le niqab dans les lieux de travail

Dans la presse ce vendredi, l'Algérie interdit le niqab dans les lieux de travail, une mesure, selon certains, visant à détourner les esprits de l’emprisonnement de généraux par...

En savoir plus