Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MARDI POLITIQUE

Olivia Grégoire : "C'est un gouvernement qui consolide la majorité"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Bastien Lachaud : "Il n'y a pas de second souffle" avec le remaniement

En savoir plus

LE DÉBAT

France : remaniement et maintenant ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"First Man", Ryan Gosling dans les pas de Neil Armstrong

En savoir plus

L’invité du jour

Reed Brody : "C’est la jurisprudence Pinochet qui a permis le procès d'Hissène Habré"

En savoir plus

FOCUS

Quelles alternatives à la prison pour les condamnés ?

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Le marché florissant du cannabis

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Le Premier ministre australien et Jérusalem"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Daphne Caruana Galizia, assassinée il y a un an"

En savoir plus

Amériques

Canada : une camionnette fauche plusieurs piétons à Toronto, le chauffeur arrêté

© Lars Hagberg, AFP | Une camionnette a fauché plusieurs piétons, lundi 23 avril 2018, faisant au moins dix morts.

Vidéo par Héloïse TOFFALONI

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 24/04/2018

Une camionnette a foncé sur des piétons lundi à Toronto, au Canada, faisant au moins 10 morts et 15 blessés. Le chauffeur a été arrêté et placé en garde à vue.

Le chauffeur de la camionnette blanche, qui a fauché lundi 23 avril une dizaine de piétons à Toronto, faisant 10 morts et 15 blessés, a été interpellé par la police canadienne, a annoncé la police de la plus grande ville du pays.

Le chauffeur a agi de manière "délibérée", a déclaré le chef de police de la plus grande ville canadienne, Mark Saunders. Le ministre de la Sécurité publique Ralph Goodale a écarté la piste d'une attaque contre "la sécurité nationale" en laissant entendre qu'il s'agissait d'un acte isolé. Selon lui, cette conclusion est partagée par les différentes agences de sécurité et de renseignement du Canada. La police a identifié le chauffeur comme étant Alek M., 25 ans, originaire du nord de Toronto.

Le drame s'est produit à l'heure du déjeuner. Les piétons étaient nombreux sur les trottoirs dans une zone commerciale et résidentielle située à environ 30 km au nord du centre-ville de Toronto. Les bâtiments et les bureaux du secteur ont été bouclés et une station de métro à proximité a été fermée.

Sommet du G7

Le véhicule "écrasait tout, il a détruit un banc, (...) on peut voir exactement où il est passé à cause des traces de pneus", a décrit à la chaîne de télévision CP24 Jamie Eopni, un témoin. "J'ai vu une camionnette blanche monter sur le trottoir en écrasant des gens (...) projetés en l'air un par un, et (le chauffeur) roulait à vive allure", a ajouté un second témoin, Alex Shaker, à la chaîne de télévision CTV.

Le chauffeur a été interpellé par la police quelques minutes après le drame. Sur des images reprises par les médias locaux, un homme de bonne corpulence, debout sur le côté de la camionnette, fait face à un policier armé. "Il y avait un policier et l'homme avait une arme à la main, les deux pointant leur arme sur l'autre", a raconté Carlos, un témoin, sur la chaîne CTV News. L'homme est ensuite maîtrisé, puis menotté sur le capot de la voiture de police, avant d'être emmené.

L’incident s’est produit alors que les ministres des Affaires étrangères du G7 (Canada, Allemagne, États-Unis, Grande-Bretagne, France, Italie et Japon) se réunissaient dans le centre-ville de Toronto. Mais il n'y a pas eu par la suite de changement notable dans les conditions de sécurité autour de l'hôtel Intercontinental où les ministres étaient réunis.

"Nous sommes de tout cœur avec ceux qui ont été affectés"

Le Premier ministre Justin Trudeau a indiqué que son gouvernement suivait "de près" l'évolution de la situation à Toronto. "Évidemment, nous venons d'apprendre la situation à Toronto. Nous sommes de tout cœur avec tous ceux qui ont été affectés. Nous allons évidemment en apprendre davantage et aurons plus à dire au cours des prochaines heures."

Par le passé, le Canada a été la cible d'attaques à caractère terroriste, même si le nombre de victimes y a été moins important.  En octobre 2017, un homme avait agressé à l'arme blanche un policier avant de renverser et de blesser quatre piétons avec une camionnette à Edmonton, dans l'Ouest canadien. En mars 2016, un Canadien se réclamant de l'islamisme radical avait agressé deux militaires dans un centre de recrutement à Toronto.

Avec Reuters

Première publication : 23/04/2018

  • CANADA

    Le Canada, un eldorado pour les Français ?

    En savoir plus

  • CANADA

    Canada : cinq blessés dans une "attaque terroriste" à Edmonton, un suspect arrêté

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)