Accéder au contenu principal
CORÉE DU NORD

Les médias nord-coréens relaient la "tristesse" de Kim Jong-un après la mort de touristes chinois dans un accident

Le dictateur nord-coréen, Kim Jong-un, au chevet de survivants de l'accident d'un autocar chinois, le 23 avril 2018.
Le dictateur nord-coréen, Kim Jong-un, au chevet de survivants de l'accident d'un autocar chinois, le 23 avril 2018. KCNA via KNS, AFP Photo
2 mn

L'accident d'un car ayant coûté la vie à une trentaine de touristes chinois a conduit les médias nord-coréens à se faire les relais de la "tristesse" ressentie par Kim Jong-un. Une ostentation liée à l'importance du partenariat avec la Chine.

Publicité

Fait rare : les médias nord-coréens ont relayé mardi 24 avril la "tristesse" teintée "d'amertume" qu’a ressenti leur dirigeant Kim Jong-un, après la mort de dizaines de touristes chinois dans un accident de car dans la nuit du dimanche au lundi 23 avril.

L'agence officielle nord-coréenne KCNA a indiqué que Kim Jong-un avait rencontré personnellement l'ambassadeur de Chine à Pyongyang avant de se rendre à l'hôpital au chevet des blessés. "Cet accident soudain et inattendu lui a causé une amère tristesse, a dit KCNA. Il n'a pu maîtriser sa douleur à l'idée des familles en deuil qui ont perdu les leurs".

Rodong Sinmun, journal du parti unique au pouvoir, a placé l'événement en une, montrant le dictateur nord-coréen en blouse blanche auprès de survivants. Les médias officiels nord-coréens, étroitement contrôlés, font rarement état d'informations négatives.

La Chine, un partenaire crucial

Ces commentaires témoignent de l'importance que revêt la Chine et son tourisme pour l'économie du pays. Pékin est le seul allié d'importance de Pyongyang, son partenaire diplomatique et son bienfaiteur économique.

La vaste majorité des touristes visitant la Corée du Nord viennent de Chine : les deux pays partagent une longue frontière terrestre et des vols réguliers relient Pyongyang à plusieurs villes chinoises. On estime que plusieurs dizaines de milliers de Chinois visitent chaque année le pays, un grand nombre s'y rendant en train via la ville frontalière de Dandong.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.