Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

MHD, le phénomène rap

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump se fait l'avocat de Brett Kavanaugh

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Guerre en Syrie - Idleb : accord Moscou-Ankara pour une "zone démilitarisée"

En savoir plus

TECH 24

Hacker les humains

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget 2019 : quels sacrifices ?

En savoir plus

REPORTERS

Colombie : au Catatumbo, "les damnés de la coca"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le tournant ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des arts de Tiken Jah Fakoly

En savoir plus

#ActuElles

Maroc : les droits des femmes encore à conquérir

En savoir plus

Amériques

À Washington, Macron célèbre les "combats communs" de la France et des États-Unis

© Jim Watson, AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 24/04/2018

Lors de sa visite d'État aux États-Unis, Emmanuel Macron a une nouvelle fois multiplié les signes d'entente avec son homologue américain. Mais les deux hommes vont aborder les sujets qui fâchent, dont le nucléaire iranien.

Lors de sa visite d'État à Washington, le président français Emmanuel Macron a loué une nouvelle fois les liens entre les deux pays: "La France, dont on dit qu’elle a retrouvé l’optimisme qu’elle a parfois envié aux États-Unis, partage la même aspiration que votre pays, un idéal de liberté et de paix".

"Durant les derniers siècles, nous avons tressé nos histoires à travers de combats communs, où à chaque fois, ensemble, nous avons forgé l’Occident et aspiré à l’universel", a-t-il insisté.

L'allocution d'Emmanuel Macron

Son homologue américain Donald Trump a lui aussi salué "la belle amitié entre les États-Unis et la France". Il a notamment évoqué le marquis de Lafayette, qui prêta main-forte aux insurgés américains commandés par le général George Washington contre les Anglais au 18e siècle, et les soldats américains qui débarquèrent en 1944 à Omaha Beach, en Normandie.

>> À lire aussi : Macron loue "sa relation spéciale" avec Trump avant sa visite à Washington

Le chef de l’État a aussi salué la mémoire du gendarme français qui a donné sa vie pour sauver une otage lors d'un attentat jihadiste en France le mois dernier.  "Il y a à peine quelques semaines, nous avons ajouté un nouveau nom à cette liste de nos grands héros, (celui d)'un courageux policier français nommé Arnaud Beltrame. Il a regardé le mal en face et n'a pas cillé. Il a donné sa vie pour ses voisins, pour son pays et pour la civilisation elle-même", a déclaré Donald Trump aux côtés de son homologue français à la Maison Blanche. Le colonel Beltrame était "un grand homme", a-t-il ajouté.

Le discours de Donald Trump

 

Des sujets qui fâchent

Pour cette visite d'État, la première de la présidence Trump, les deux dirigeants ont multiplié les signes d'entente, affichant leur camaraderie. Mais cette amitié ne va pas permettre d'éviter les sujets qui fachent. Les deux dirigeants vont discuter ce mardi des dossiers qui les divisent.

Le président américain Donald Trump n'a d'ailleurs pas manqué de fustiger l'accord nucléaire iranien en présence d'Emmanuel Macron."Les gens connaissent ma position sur l'accord iranien, c'est un accord horrible", a-t-il déclaré au début d'un séance de travail dans le bureau ovale avec le président français

Emmanuel Macron espère au cours de sa visite d'État à Washington convaincre son homologue américain de ne pas sortir de cet accord signé en juillet 2015 entre Téhéran et les grandes puissances (Chine, États-Unis, France, Royaume-Uni, Russie et Allemagne) après dix ans de négociations

>> À lire également : Visite de Macron à Washington : les relations franco-américaines au beau fixe

Première publication : 24/04/2018

  • RELATIONS FRANCO-AMÉRICAINES

    Visite de Macron à Washington : les relations franco-américaines au beau fixe

    En savoir plus

  • RELATIONS FRANCO-AMÉRICAINES

    Macron loue "sa relation spéciale" avec Trump avant sa visite à Washington

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Acier et aluminium : pourquoi de nouveaux droits de douane au nom de la sécurité nationale

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)