Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Migrants : L'Europe sans solution ?

En savoir plus

POLITIQUE

Audition d'Alexandra Benalla : Une situation embarassante pour E. Macron ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alexandra Lamy : "Je suis très fière d'être une actrice populaire"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Cour Suprême : tempête autour de Brett Kavanaugh

En savoir plus

Pas 2 Quartier

Bourgogne : cinéaste d'une cité désertée

En savoir plus

FOCUS

Autriche : restriction de l'immigration et obstacles à l'intégration

En savoir plus

L’invité du jour

Claude Pinault : "Tétraplégique, un médecin m’a donné une graine d’espoir"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

L’économie turque fragilisée par l'inflation et la chute de la monnaie

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Un accueil saoudien royal pour Imran Khan"

En savoir plus

Découvertes

Facebook a enfin supprimé des comptes qui vendaient des identités volées depuis des années

© Thomas Trutschel/Photothek via Getty Images

Texte par Émilie LAYSTARY

Dernière modification : 25/04/2018

C'est le site Motherboard qui a donné l'alerte : depuis des années, Facebook hébergeait des comptes proposant des données personnelles et numéros de sécurité sociale à vendre.

Numéros de sécurité sociale, informations de cartes de crédit, adresses postales et contacts téléphoniques : sur Facebook, les informations personnelles de dizaines d'internautes étaient proposées à la vente, et ce depuis des années. Facebook vient de procéder à la suppression de certains de ces comptes.

VOIR AUSSI : RGPD : Facebook fait le service minimum pour la protection des données

Ces annonces de vente "ne sont pas autorisées sur Facebook et nous les supprimons quand nous en avons connaissance", a fait savoir un porte-parole du réseau social mardi 24 avril. Le site Motheboard, premier à avoir alerté sur l'existence de tels messages après avoir été contacté par l'expert en sécurité informatique Justin Shafer, a publié une capture d'écran montrant comme il était simple sur Google de trouver ce commerce illégal.

Motherboard a également été capable de vérifier la validité d'au moins quatre numéros de sécurité sociale, noms, adresses postales et dates de naissance, dans un post datant de juillet 2014.

Certaines de ces publications ont jusqu'à 7 ans d'ancienneté. "Je trouve ça étonnant de constater que depuis tout ce temps, Facebook n'a jamais mis en place de système capable de retirer automatiquement ces posts", a commenté Justin Shafer auprès de Motherboard. D'autant plus que les spécialistes en cybersécurité s'accordent à dire qu'un tel dispositif ne serait pas difficile à implémenter.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Première publication : 25/04/2018