Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Miss Terre : la Libanaise disqualifiée à cause d'un cliché

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Disparition de Jamal Khashoggi : menaces sur la presse

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts d'Arthur Jugnot

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Art contemporain en banlieue : "Ce qui nous intéresse, c'est la mixité du public"

En savoir plus

#ActuElles

Élections de mi-mandat aux Etats-Unis : un nombre record de femmes candidates

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le casse-tête de la frontière irlandaise

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Burn-out : les absurdités du management moderne

En savoir plus

TECH 24

Femmes dans la tech : comment briser le "clic" de verre

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La pêche, une tradition familiale au Grau-du-Roi

En savoir plus

SNCF: le président de l'Assemblée demande "une suspension de la grève"

© AFP/Archives | François de Rugy, le 18 avril 2018, à l'Assemblée nationale lors de la séance des questions au gouvernement

PARIS (AFP) - 

Le président de l'Assemblée nationale, François de Rugy (LREM), a demandé mercredi aux cheminots de suspendre leur grève, dans la mesure où le Premier ministre Edouard Philippe a accédé à leur demande de le rencontrer.

"Moi je souhaite qu?il y ait une suspension", a déclaré François de Rugy sur LCP. "Je comprends que les syndicats ne veuillent pas s?engager sur un arrêt définitif des grèves. Ils sont dans un bras de fer (...) Mais honnêtement, aujourd?hui je crois que par rapport en plus aux weekends prolongés, par rapport aux vacances scolaires, on pourrait suspendre la grève puisqu?une des demandes des syndicats a été satisfaite par le gouvernement".

"Le Premier ministre a dit qu?il allait rencontrer les syndicats de cheminots, ce qui était leur demande, le 7 mai prochain. Moi je fais une demande en contrepartie en quelque sorte aux syndicats de cheminots: le texte a été voté à l?Assemblée nationale, le Premier Ministre rencontre les syndicats, il va ensuite y avoir l?examen au Sénat : peut-être que dans cette période d?entre-deux, les grèves pourraient cesser !", a poursuivi le président de l'Assemblée.

Edouard Philippe a annoncé mardi des réunions bilatérales le 7 mai à Matignon, une invitation que les syndicats ont mise "au crédit" de leur mobilisation. Une conférence de presse de l'intersyndicale est prévue mercredi à la mi-journée.

© 2018 AFP