Accéder au contenu principal

Le comédien américain Bill Cosby reconnu coupable d'agression sexuelle

Jusqu'à sa chute brutale et son inculpation fin 2015, l'acteur américain Bill Cosby avait gagné sa place au panthéon de la télévision américaine.
Jusqu'à sa chute brutale et son inculpation fin 2015, l'acteur américain Bill Cosby avait gagné sa place au panthéon de la télévision américaine. Mark Makela, AFP

Le comédien américain Bill Cosby a été reconnu coupable jeudi d'agression sexuelle par un jury de Pennsylvanie, au terme d'un nouveau procès qui faisait figure de symbole après le mouvement #MeToo.

Publicité

L'acteur américain Bill Cosby a été déclaré, jeudi 26 avril, coupable d'agression sexuelle sur Andrea Constand en 2004 par un jury populaire de Pennsylvanie, au terme de près de trois semaines de procès.

L’ancienne star de la télévision américaine, personnage vedette de la série télévisée "Cosby Show" dans les années 1980, a été reconnue coupable des trois chefs d'accusation et risque, en théorie, 30 ans de prison.

Le procureur qui a mené l'accusation contre Bill Cosby lors de son procès a estimé jeudi que "justice (était) faite". "L'argent, le pouvoir ou votre statut ne nous empêcheront pas d'ouvrir une enquête criminelle et d'engager des poursuites", a déclaré, lors d'une conférence de presse, Kevin Steele, pour qui Bill Cosby "s'est comporté comme un prédateur avec les femmes durant des décennies".

"Enfin, on a cru les femmes", a aussi estimé, à la sortie du tribunal, Gloria Allred, avocate de plusieurs femmes se présentant comme des victimes de Bill Cosby et d'autres victimes présumées d'agressions sexuelles, mais qui ne représentait pas Andrea Constand.

Possibilité d'un appel

"Nous sommes très déçus par ce verdict", a de son côté commenté le conseil de Bill Cosby, Tom Mesereau. "Le combat n'est pas terminé", a-t-il ajouté, laissant planer la possibilité d'un appel.

Dès le prononcé du verdict, le procureur du comté de Montgomery, Kevin Steele, a demandé que l'octogénaire soit immédiatement placé en détention, arguant qu'il risquait notamment de s'enfuir en avion.

"Il n'a pas d'avion, connard !", a alors éructé Bill Cosby, agacé. C'était la première fois que le comédien manifestait ses émotions depuis le début du procès, lui qui n'avait pas réagi au prononcé du verdict. Le juge a finalement décidé de laisser l'acteur libre sous caution.

Une icône déchue

En juin 2017, à l'issue de 52 heures de délibérations, le jury du premier procès de Bill Cosby n'avait pu se prononcer à l'unanimité, entraînant son annulation. Cette fois, alors que l'affaire Weinstein a éclaté entre temps, libérant la parole des femmes victimes d'agressions sexuelles, les 12 jurés, sept hommes et cinq femmes, l'ont reconnu coupable à l'unanimité.

Une cinquantaine de femmes ont accusé ces dernières années le comédien, icône déchue de la communauté afro-américaine, de les avoir agressées sexuellement au cours de sa carrière. Hormis l'agression dont a été victime Andrea Constand, âgée aujourd'hui de 45 ans, tous les autres faits semblent prescrits.

Avec AFP et Reuters

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.