Accéder au contenu principal

Sommet des Corées : une "nouvelle histoire" s'ouvre entre Séoul et Pyongyang

Le dirigeant nord-coréen, Kim Jong-un (gauche), et le président sud-coréen, Moon Jae-in, ont franchi symboliquement la ligne de démarcation des deux Corées, le 27 avril 2018.
Le dirigeant nord-coréen, Kim Jong-un (gauche), et le président sud-coréen, Moon Jae-in, ont franchi symboliquement la ligne de démarcation des deux Corées, le 27 avril 2018. Korea Summit Press Pool / AFP

Les dirigeants des deux Corées ont entamé des discussions vendredi lors d’un sommet historique, peu après avoir échangé une poignée de main à la zone démilitarisée. Le leader nord-coréen a franchi pour la première fois la ligne de démarcation.

PUBLICITÉ

Les dirigeants des deux Corées ont échangé une poignée de main chaleureuse, vendredi 27 avril, sur la ligne de démarcation qui divise la péninsule avant un sommet historique. "Je suis heureux de vous rencontrer", a lancé Moon Jae-in à son homologue Kim Jong-un, devenu le premier dirigeant nord-coréen à fouler le sol sud-coréen depuis la guerre de Corée (1950-53). Les deux leaders ont brièvement marché du côté nord-coréen de la frontière avant de se rendre à pied à la Maison de la paix, une structure située du côté sud du village de Panmunjom, où fut signé l'armistice.

Une "histoire nouvelle commence maintenant", a écrit Kim Jong-un dans le livre d'or. Il a également déclaré au président sud-coréen qu'il était prêt à lui rendre visite à Séoul "à tout moment" en cas d'invitation, a déclaré le porte-parole du chef de l'État sud-coréen.

Les discussions ont ensuite débuté à 10h15.

Les deux hommes se sont retrouvés pour un sommet intercoréen historique au cours duquel le devenir de l'arsenal atomique de Pyongyang devrait être discuté. Les discussions pourraient aussi aborder la question d'un traité de paix pour mettre formellement un terme à la guerre de 1950-1953.

"Kim Jong-un discutera en toute franchise avec Moon Jae-in de tous les problèmes rencontrés pour améliorer les relations intercoréennes et parvenir à la paix, la prospérité et la réunification de la péninsule coréenne", avait auparavant indiqué l'agence de presse officielle nord-coréenne KCNA.

Le président sud-coréen a quant à lui espéré conclure un "accord audacieux" au cours de ce sommet.

Les États-Unis ont de leur côté dit souhaiter que cette rencontre conduise à "un futur de paix", à travers la Maison Blanche, dans un communiqué. "Nous espérons que les pourparlers permettront d'aller vers un futur de paix et de prospérité pour toute la péninsule coréenne", indique le communiqué.

Il s'agit du premier sommet entre dirigeants des deux Corées depuis celui du 2 octobre 2007 entre le président sud-coréen d'alors, Roh Moo-hyun, et Kim Jong-il, père et prédécesseur de l'actuel dirigeant nord-coréen. Séoul espère ainsi prolonger la détente entamée à l'occasion des Jeux olympiques d'hiver en février 2018, avant un possible sommet entre Kim Jong-un et le président américain Donald Trump le mois prochain.

Avec AFP et Reuters

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.