Accéder au contenu principal

Le géant de l’électronique Foxconn a obtenu l’autorisation de pomper l’eau du lac Michigan pour fabriquer des écrans LCD

Sur la rive du lac, à Frankfort, Michigan.
Sur la rive du lac, à Frankfort, Michigan. Matt Kazmierski

Le leader mondial de l’électronique vient d’avoir le feu vert pour installer, au bord du lac Michigan, une gigantesque usine spécialisée dans la fabrication d’écrans LCD. Celle-ci exploitera l’eau du lac à hauteur de 9 piscines olympiques par jour.

PUBLICITÉ

En juillet 2017, Foxconn, l’un des leaders mondiaux d’électronique, annonçait publiquement son intention de construire une usine spécialisée dans la fabrication d’écrans LCD dans les plaines rurales du Wisconsin. D’une superficie de près de deux kilomètres carrés, celle-ci avait pour projet d’exploiter une partie de l’eau du lac Michigan, l’un des cinq Grands Lacs d’Amérique du Nord, pour faire tourner ses turbines. Restait encore à convaincre les autorités locales d’installer un tel complexe.

VOIR AUSSI : Il faut sauver les dernières rivières sauvages d'Europe, comme le montre le docu "Blue Heart"

Le verdict vient d’être rendu par le ministère des Ressources naturelles de l’État du Wisconsin, rapporte le site Motherboard : le géant taïwanais aura bien le droit de siphonner près de 27 000 mètres cube par jour, soit près de… 9 piscines olympiques. Un détournement d’eau d’une telle ampleur a bien sûr suscité de vives critiques du côté des défenseurs de l’environnement, mais aussi des experts. Si 27 000 mètres cube ne représentent en réalité qu’une infime part des prélèvements de l’eau lac – environ 1 % –, près de 10 000 mètres cube pourraient toutefois être perdus chaque jour, principalement en raison de l’évaporation. Les 17 000 mètres cube restant devraient être traités et reversés dans le lac.

Le business de l'eau douce, un terrain glissant

Autre inquiétude émise par les environnementalistes : l’ouverture d’une porte débouchant sur un chemin dangereux. "Si nous permettons l’utilisation d’eau douce à des fins commerciales, tout le lac pourrait alors devenir une ressource, mais aussi les plans d’eau d’autres États, et de toute une nation", s’est alarmée Jennifer Giegerich, responsable des affaires gouvernementales de la Wisconsin League of Conservation Voters, lors d’une audience publique sur le détournement du lac Michigan. Une telle pratique pourrait ainsi primer sur une utilisation, moins lucrative, de ces plans comme ressources d’eau potable.

Si le gouvernement du Wisconsin Scott Walker et le président Donald Trump se sont félicités de l’ouverture prochaine de l’usine Foxconn – dont le montant de la construction est estimé à plus de 10 millions de dollars –, une partie de la population locale s'en est bien moins réjouie. D’autant que le pompage de l’eau n’est pas le seul problème que poserait la mise en place de cette infrastructure : les autorités auraient également accordé à la firme taïwanaise l’autorisation de rejeter dans l’air tout un tas de polluants atmosphériques, comme des composés organiques volatils (HAP, benzène, formaldéhyde…) ou encore des oxydes d’azote, selon les documents officiels déposés au ministère des Ressources naturelles.

Malgré les multiples protestations qui continuent de retentir dans la région, le processus d’implantation de l’usine semble pourtant poursuivre paisiblement son cours.  

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.