Accéder au contenu principal

Pour le président sud-coréen, Trump devrait recevoir le prix Nobel de la paix pour avoir sorti les deux Corées de l'impasse

Le leader nord-corée Kim Jong-un et le président sud-coréen Moon Jae-in lors du sommet des deux Corées, le 27 avril 2018 à Panmunjom.
Le leader nord-corée Kim Jong-un et le président sud-coréen Moon Jae-in lors du sommet des deux Corées, le 27 avril 2018 à Panmunjom. Korea Summit Press Pool/Pool via Reuters

Moon Jae-in verrait bien son homologue américain Donald Trump recevoir le prix Nobel de la paix pour s'être fortement investi dans le dossier coréen.

Publicité

Donald Trump n'est pas le premier candidat à qui l'on pense, de prime abord, pour le prix Nobel de la paix 2018. Mais nous ne sommes pas Coréens.

VOIR AUSSI : Kim Jong-un se déplace avec ses propres toilettes mais ce n'est pas le seul dirigeant à faire ça

Pour rappel, Donald Trump a tout de même fait un concours de bouton nucléaire avec Kim Jong-un – qu'il a surnommé "Little rocket man" – affirmant "le mien est plus gros". Il a même promis de "détruire entièrement" la Corée du Nord si elle persistait dans cette attitude belliqueuse. Puis il y a eu un véritable réchauffement au moment des Jeux olympiques d'hiver. Puis l'idée d'une rencontre entre Kim Jong-un et Donald Trump a émergé, et elle devrait se concrétiser à la fin du mois de mai ou au début du mois de juin.

Vendredi, le sommet des deux Corées a réuni à la frontière les deux dirigeants de la péninsule. Dénucléarisation, paix, rapprochement des familles... : un certain nombre d'engagements ont été pris.

"Nobel, Nobel, Nobel"

Lundi 30 avril, au cours d'une réunion ministérielle durant laquelle il informait ses ministres de la teneur des échanges avec Kim Jong-un, le président sud-coréen Moon Jae-in, encore sous le choc de l'accélération des choses avec son voisin du Nord, n'y est pas allé par quatre chemins : "Le président Trump devrait obtenir le prix Nobel de la paix. Nous ne voulons que la paix." 

Selon l'AFP, le responsable de la Maison bleue, la présidence sud-coréenne, a précisé que Moon Jae-in avait tenu ces propos après un message de félicitations de Lee Hee-ho, la veuve de l’ancien président sud-coréen Kim Dae-jung, dans lequel elle disait que Moon méritait de gagner le prix Nobel en reconnaissance de ses efforts. Lauréat du prix Nobel de la paix 2000, Kim Dae-jung avait organisé le premier sommet intercoréen avec le dirigeant nord-coréen de l’époque, Kim Jong-il, le père de Kim Jong-un.

Les partisans de Donald Trump verraient en tout cas bien leur président recevoir ce prix pour ses résultats en Corée et même contre l'EI dans la zone syro-irakienne. Des résultats concrets, expliquent-il, en comparaison de Barack Obama qui avait reçu le prix en 2009 pour une désescalade nucléaire et une paix toute relative au Proche-Orient. Samedi, au cours d'un meeting dans le Michigan, le président américan en exercice a d'ailleurs été interrompu par des supporters qui scandaient "Nobel, Nobel, Nobel" : 

En tout cas, la prochaine rencontre entre Trump et Kim Jong-un va être regardée de près. On se souvient que le président américain avait tweeté un jour : "J'essaie tellement d'être l'ami de Kim Jong-un, peut-être qu'un jour ça arrivera." Une amitié et un Nobel ?

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.