Accéder au contenu principal

Ligue des champions : Liverpool élimine l'AS Roma et rejoint le Real Madrid en finale

L'AS Roma a réagi trop tard pour renverser Liverpool.
L'AS Roma a réagi trop tard pour renverser Liverpool. Alberto Pizzoli, AFP

Vainqueur 5-2 à l'aller, Liverpool est parvenu à tenir son avantage sur la pelouse de l'AS Roma, en demi-finale retour de la Ligue des champions. Malgré une défaite 4-2, les Reds rejoignent le Real Madrid en finale de la C1.

PUBLICITÉ

Cette fois, il n’y aura pas eu de "remontada". Battue 5-2 à Liverpool en demi-finale aller de la Ligue des champions il y a une semaine, l’AS Roma n’a pas réussi à renverser la vapeur malgré un Stadio olimpico plein à craquer. Les Reds, toujours aussi intenables en attaque, se sont inclinés malgré une partie globalement maîtrisée (4-2, 7-5 en cumulé) à Rome, et disputeront ainsi leur première finale de C1 depuis 2007. Autant dire une éternité pour le quintuple vainqueur de la compétition.

Même si l’exploit était compliqué à aller chercher du côté de la Roma, les coéquipiers du capitaine De Rossi ne manqueront sûrement pas de ruminer leur début de rencontre totalement manqué, et logiquement sanctionné par des Reds réalistes. Avant même la dixième minute, sur une transmission de Nainggolan pas assez appuyée dans l’axe, Firminho s’est saisi du ballon, avant de servir Mané à l’entrée de la surface. En position idéale, le Sénégalais n’est pas fait prier pour ouvrir le score (0-1, 9e).

Et derrière, malgré une improbable égalisation – sur un but contre son camp de Milner, malchanceux sur un dégagement de Lovren (1-1, 15e) –, la Louve n’a jamais semblé en mesure de renverser la vapeur. Sur un corner venu de la gauche et mal dégagé par la défense italienne, Wijnaldum a même porté un coup presque fatal au suspense en doublant la mise de la tête (1-2, 26e). Un avantage que la Roma n’a pas réussi à résorber avant la pause, malgré une tentative d’El Shaarawy repoussée par le montant gauche de Karius (35e).

Réveil tardif

Au retour des vestiaires, Liverpool a continué à gérer face à des Romains qui, eux, ont enfin enclenché la marche en avant. Dzeko, tout d’abord, a permis aux siens de recoller en trompant Karius à bout portant (2-2, 52e). Battu, le portier des Reds s’est ensuite illustré à deux reprises, en repoussant tout d’abord une tentative d’Ünder, entré en cours de jeu (59e), avant de sortir un ballon très dangereux d’El Shaarawy dans la surface (65e).

Entre-temps, Alexander-Arnold avait également sauvé les siens en stoppant – de la main – une reprise d’El Shaarawy, particulièrement remuant à la reprise. Mais même empreinte de bonne volonté, la Roma n’a cette fois pas réussi à renverser la tendance, malgré un incroyable doublé de Nainggolan en fin de rencontre (3-2, 87e, puis 4-2, 90e+3), alors que les Reds avaient déjà la tête à Kiev. Et en toute logique, le 26 mai prochain dans la capitale ukrainienne, Liverpool aura l’occasion d’ajouter un sixième titre européen à sa glorieuse histoire, face à l’impitoyable Real Madrid, bourreau du Bayern Munich dans l’autre demi-finale.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.