Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Migrants : L'Europe sans solution ?

En savoir plus

POLITIQUE

Audition d'Alexandra Benalla : Une situation embarassante pour E. Macron ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alexandra Lamy : "Je suis très fière d'être une actrice populaire"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Cour Suprême : tempête autour de Brett Kavanaugh

En savoir plus

Pas 2 Quartier

Bourgogne : cinéaste d'une cité désertée

En savoir plus

FOCUS

Autriche : restriction de l'immigration et obstacles à l'intégration

En savoir plus

L’invité du jour

Claude Pinault : "Tétraplégique, un médecin m’a donné une graine d’espoir"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

L’économie turque fragilisée par l'inflation et la chute de la monnaie

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Un accueil saoudien royal pour Imran Khan"

En savoir plus

Découvertes

Mieux vaut tard que jamais : J.K. Rowling s’excuse d’avoir tué Dobby

© Composite Mashable FR / Warner

Texte par Marine BENOIT

Dernière modification : 02/05/2018

Sa mort fut l'une des plus douloureuses auxquelles nous ayons eu à faire face au cours de nos années de lecture. Il semble qu'enfin, en ce jour de commémoration de la bataille de Poudlard, J.K. Rowling ait pris conscience de ce que nous avons enduré.

Il faut avouer que Dobby n’est pas forcément de ces personnages d’Harry Potter que l'on aime dès les premières lignes. Chouineur, intrusif et un brin masochiste, il s’avèrera pourtant être, au fil des pages, une délicieuse créature, aussi courageuse que loyale.

VOIR AUSSI : L'exposition "Harry Potter" de la British Library se visite désormais en ligne grâce à Google

Alors lorsque ce petit être de guenilles a fini poignardé en plein cœur en quittant le manoir Malefoy, et qu’il a rendu son dernier souffle dans les bras d’Harry Potter sur une plage venteuse à proximité de Shell Cottage, on peut dire que ça nous a fait mal. Très mal. J’irais même jusqu’à affirmer que sa mort fut l’une des plus révoltantes de la saga (avec celle d’Hedwige, probablement, qui est d’ailleurs balayée en quelques lignes).

Mais ce mardi 2 mai, jour de commémoration de la désormais célèbre bataille de Poudlard, J.K. Rowling a présenté des excuses. "Encore cet anniversaire. Cette année, je m’excuse d’avoir tué quelqu’un, mais qui n’est pas mort au cours de la bataille de Poudlard. Il a toutefois sacrifié sa vie pour sauver des gens qui l’ont remportée. Je fais bien sûr référence à Dobby, l’elfe de maison." Chère J.K., si l’on doit admettre que votre message fait du bien, sachez que même toutes ces années après, nous ne vous pardonnerons jamais.

Le 2 mai 2016, l’auteur de "Harry Potter" s’était déjà fendu d’un tweet commémoratif dans lequel elle s’était excusée d’avoir fait mourir Remus Lupin, fidèle ami de James Potter et membre émérite de l’Ordre du Phoenix. L’année suivante, ce fut pour avoir fait mourir Rogue qu’elle avait demandé pardon.

Quoiqu’il en soit, cet hommage à Dobby méritait bien d’être rendu. L’année prochaine, il serait en revanche grand temps de revenir sur la mort d’Hedwige, l’une des meilleures chouettes qu’il nous fut donné de rencontrer.

– Retrouvez aussi l'article de Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Première publication : 02/05/2018