Accéder au contenu principal

"J'espère que vous avez apprécié la moitié de rein" : une carte postale attribuée à Jack l'Éventreur a été adjugée aux enchères

Une macabre lettre, adressée à la police londonienne le 29 octobre 1888, soit quelques jours avant le meurtre de Mary Shelley, vient de partir aux enchères pour plusieurs milliers de livres. Son auteur s'y présente comme Jack l'Éventreur.

PUBLICITÉ

La maison de ventes anglaise Grand Auctions avait estimé en tirer quelques centaines de livres. Elle l'aura finalement adjugée 22 000 livres, soit près de 25 000 euros. Une carte postale présentée comme signée de la main de Jack l'Éventreur – ou du moins prétendant être le célèbre tueur en série du Londres de la fin du XIXe siècle – vient de rejoindre les effets personnels d'un particulier, rapportait la BBC le 30 avril dernier.

VOIR AUSSI : "My Friend Dahmer", l’histoire vraie aussi captivante que perturbante de l’adolescence d’un serial killer

Selon les informations fournies par Grand Auctions, la carte aurait été reçue au commissariat de police d'Ealing le 29 octobre 1888. Mesurant environ 10 centimètres sur 5, rédigée à la main, elle serait "la première lettre de l'Éventreur adressée à la police mise en vente". Voici ce qu'on peut y lire : "Attention, il y a deux femmes que je veux ici. Ce sont des bâtardes et je les aurai. Mon couteau est toujours en bon état, c'est un couteau d'étudiant et j'espère que vous avez apprécié la moitié de rein. Je suis Jack l'Éventreur."

Le serial killer, à qui l'on attribue au moins cinq meurtres de femmes – Mary Ann NicholsAnnie ChapmanElizabeth StrideCatherine Eddowes et Mary Jane Kelly – dans le quartier londonien de Whitechapel, sur la seule année 1888, a adressé beaucoup de courriers à la police et aux médias. Toutefois, nombre d'entre eux sont aujourd'hui considérés comme faux. Qu'elle soit originale ou non, la carte vendue par Grand Auctions a en tout cas été considérée par la police comme une pièce à conviction importante pendant de nombreuses années.

Trois détails sont à relever dans ce court message, la première étant la façon dont son auteur y décline son identité. Le nom Jack l'Éventreur a été utilisé pour la première fois dans la célèbre lettre "Dear Boss", postée le 27 septembre 1888 au service de presse Central News Agency, soit un mois avant l'envoi de la carte postale ci-dessous. 

Deux femmes y sont ensuite menacées ; l'une des victimes du "Ripper" (son surnom dans la langue de Shakespeare), Mary Kelly, a été assassinée le 9 novembre 1988. Autrement dit quelques jours après la réception de la carte. Enfin, la phrase "J'espère que vous avez apprécié la moitié de rein" est a tout l'air d'être une référence directe au contenu de la lettre "From Hell", reçue le 16 octobre 1888 par le policier Geroge Lusk. Cette dernière était alors accompagnée d'une moitié de rein humain – et précisait que l'autre partie avait été frite et mangée. 

Grand Auctions admet cependant qu’il est impossible de prouver l'authencité du document. Et ce ne serait pas faute d'avoir fait preuve de bonne volonté : la maison de vente aurait contacté le musée Jack l'Éventreur, la société historique The Whitechapel Society et l'auteur Stewart P. Evans, spécialiste de la prose de l'Éventreur, pour s'en assurer : aucun d'entre eux n'aurait donné suite à sa demande. 

 – Retrouvez aussi l'article de Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.