Accéder au contenu principal

Le féminin Marie-Claire lance à son tour une nouvelle formule

Publicité

Paris (AFP)

Marie-Claire, l'un des plus anciens magazines féminins et l'un des plus vendus, lance une nouvelle formule jeudi donnant davantage de place à l'actualité, avec de nouvelles rubriques pensées pour être diffusées plus facilement en ligne.

Cette annonce intervient dans un secteur de la presse féminine en pleine ébullition, avec des nouvelles formules pour Glamour, Grazia, le lancement du nouveau média Simone par Prisma (éditeur de Femme Actuelle) ou encore la vente de Elle à un groupe tchèque.

L'an dernier, la presse féminine a vu sa diffusion baisser de 4,8% (à 287,2 millions d'exemplaires) malgré une forte hausse des ventes numériques (+45%), selon les données de l'ACPM.

Le mensuel Marie-Claire a vu sa diffusion baisser de 4,5% à 363.898 exemplaires.

A 64 ans, ce féminin haut-de-gamme souhaite partir "à la conquête des nouvelles générations" tout en restant "une marque référente et influente pour les femmes", explique-t-il dans un communiqué.

Sur la forme, la maquette a été revue pour être "plus élégante et plus aérée", avec une large place à la photo.

Sur le fond, le titre "accorde une part importante à l'actualité avec la création d'une section 360 degrés qui comprend un grand reportage et un cahier news de sept pages".

Parmi les exemples de nouvelles rubriques : "Marie et Claire", où une personnalité raconte ce que lui inspirent les deux prénoms, "l'Insta Décisif", une mise en avant d'un compte Instagram inspirant ou encore "la Rencontre d'après minuit", un entretien avec une personnalité qui dévoile son visage la nuit tombée.

Le magazine a décidé le mois dernier d'une "première augmentation" de son prix de vente à 2,30 euros (contre 2,20 euros), "pour valoriser ce travail ambitieux".

"Magazine de l'intime et de la conquête permanente de l'espace public et politique pour les femmes, nous continuerons d'ouvrir avec elles, ardemment et sur tous nos canaux, le champ des possibles", commente la directrice de la rédaction, Marianne Mairesse.

Marie-Claire souhaite parallèlement monter en puissance dans le numérique et la diversification, "dont la contribution doit doubler en cinq ans pour représenter 30% du chiffre d'affaires total et 40% du résultat net de la marque".

Il prévoit notamment d'investir dans les contenus vidéos, nerf de la guerre pour séduire les jeunes générations sur le net.

Prisma, l'éditeur de Femme Actuelle, a ainsi lancé fin avril Simone, nouveau média féminin 100% vidéo et 100% numérique, et Grazia (Mondadori), outre sa nouvelle formule, vient de créer une chaîne de podcasts.

Glamour (Conde Nast) a de son côté lancé en mars une formule se voulant moins "girly", avec plus de débats de société et des photos "non retouchées", qui a dopé ses ventes de plus de 20%.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.