Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L’invité du jour

Sobel Aziz Ngom : "Si chacun fait sa part, à sa manière, on pourra équilibrer ce qu'on a en commun"

En savoir plus

BILLET RETOUR

Que reste-t-il du despote Idi Amin Dada en Ouganda ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Shinzo Abe, la passe de trois

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Les appartements fantômes de Caracas

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Theresa May humiliée"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Congo-Brazaville : un opposant menacé de mort en France

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Arthur Mitchell : la mort d'une étoile

En savoir plus

LE DÉBAT

Migrants : l'Europe sans solution ?

En savoir plus

POLITIQUE

Audition de Benalla : une situation embarrassante pour Macron ?

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Ouvrons les yeux sur le monde qui nous entoure! Aidés par une équipe de graphistes, nous dépoussiérons et décortiquons les grands thèmes qui font l’environnement aujourd’hui. Le samedi à 19h20. Et dès le vendredi en avant-première sur internet!

Dernière modification : 04/05/2018

Co2 ou pollution : quel mal choisir ?

© Capture d'écran France 24

Elle fait partie de notre quotidien. Nous ne la remarquons pas, ou plus. Pourtant, chaque année, la pollution de l'air tue 7 millions de personnes. Face à cette menace, une prise de conscience mondiale émerge tandis que des plans de lutte se mettent en place. Moins de diesel et de voitures sur les routes, plus de transports en commun : les initiatives se multiplient… Mais si cette chasse à la pollution aggravait, en fait, le réchauffement climatique ?

Au cœur de ce paradoxe figurent les aérosols. Comme des miroirs, ces particules de pollution microscopiques qui flottent dans l’atmosphère ont des propriétés réfléchissantes. Elles renvoient les rayons du soleil vers l’espace et aident à refroidir la planète. Cette propriété s'avérerait parfaite si les aérosols, présents en excès, n’étaient pas dangereux pour nos poumons et notre cœur, comme c’est le cas aujourd’hui.

En réalité, les aérosols nous tuent à petit feu. Il faut donc nettoyer notre air de ces petits éléments qui le refroidissent. Au risque d'aggraver le réchauffement climatique et les effets catastrophiques qui lui sont associés.

Par Marina BERTSCH , Sonia BARITELLO

COMMENTAIRE(S)

Les archives

14/09/2018 ELEMENT TERRE

Climat : quand les vins de Bordeaux trinquent

Connu du monde entier, le vin de Bordeaux est le vin roi du terroir français. Mais face au réchauffement climatique, le Bordeaux tel qu'on le connaît aujourd'hui serait en danger.

En savoir plus

31/08/2018 ELEMENT TERRE

Pollution maritime : changement de cap ?

La marine marchande est responsable de 3 % des émissions de CO2 mondiales. Cela paraît peu, mais si la flotte totale était un pays, il serait le 6e émetteur au monde !

En savoir plus

13/07/2018 ELEMENT TERRE

Portugal : l'eucalyptus met le feu aux poudres

En 2017, le Portugal a connu la vague d'incendies la plus importante de son histoire : de janvier à octobre, 500 000 hectares sont partis en fumée, faisant 115 victimes. Avec un...

En savoir plus

29/06/2018 ELEMENT TERRE

Règles : quand le rouge tourne au vert

En moyenne, une femme utilise 10 000 tampons ou serviettes hygiéniques au cours de sa vie. Non recyclables, ces déchets ont un impact important sur l'environnement : chaque...

En savoir plus

15/06/2018 ELEMENT TERRE

Urgence sécheresse en Iran

En Iran, la sécheresse est devenue une urgence majeure. Les lacs et les barrages sont à sec et de nombreuses villes sont menacées de coupures d'eau.

En savoir plus