Accéder au contenu principal

Mondial-2018: Digne rêve d'enfin "soulever un trophée" en Bleu

2 min
Publicité

Sant Joan Despí (Espagne) (AFP)

L'équipe de France dispose d'un groupe en "osmose" avant la Coupe du monde cet été en Russie (14 juin-15 juillet) et les finalistes de l'Euro-2016 espèrent enfin "soulever un trophée", a déclaré le défenseur international Lucas Digne dans un entretien à l'AFP.

"Il faudrait soulever un trophée pour valider tout le bon travail", a expliqué le latéral du FC Barcelone (24 ans), qui a été de toutes les campagnes depuis le Mondial-2014 et mesure le chemin parcouru.

"Dans le groupe, il y a des joueurs qui étaient présents en 2014 qui sont encore présents aujourd'hui. Après il y a eu beaucoup de nouvelles arrivées, de nouveaux joueurs, c'est une osmose qui prend bien", a-t-il souligné.

"On est comme une grande famille et là-dessus il y a zéro problème. On est tous soudés et on se marre tous ensemble", a-t-il fait valoir, saluant notamment l'apport sportif de la pépite Kylian Mbappé.

"Il a un talent incroyable, ce qu'il fait à son âge c'est juste fabuleux. Ce qui est important c'est qu'il a la tête sur les épaules et qu'il est très intelligent. Je pense que ça lui permettra d'aller le plus haut possible", a-t-il estimé.

En Bleu, une place de titulaire est à prendre au poste de latéral gauche, où Layvin Kurzawa (PSG) et Benjamin Mendy (Manchester City) ont connu chacun une année difficile. Digne, souvent remplaçant à Barcelone mais tout de même aligné 18 fois cette saison, ne veut néanmoins pas s'enflammer.

"Je ne fais pas forcément attention à tout ça, je regarde plus mes performances à moi. Les derniers matches en équipe de France se sont bien passés, quand je joue en club ça se passe bien aussi. Ce sera à moi de prouver que je peux jouer", a-t-il déclaré.

"Je pense que j'ai tout mis en oeuvre pour montrer que je pouvais jouer", a-t-il ajouté, reconnaissant avoir "forcément envie" d'être titulaire en Russie.

Et 20 ans après le sacre français au Mondial-1998, Digne évoque le parcours des Bleus de l'époque comme une source de motivation pour la sélection actuelle.

"J'ai revu les cassettes après. C'est magique. Toute la France a vibré derrière cette équipe-là, ce groupe-là, c'était juste fabuleux ce qui s'est passé. (...) Il y a toujours du bon à en tirer. Ça nous parle", conclut-il.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.