Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Armes chimiques, la Russie noie le poison"

Capture d'écran France 24

Dans la presse ce vendredi 4 mai, Libération dénonce la vague de "fake news" orchestrée par la Russie pour protéger son allié syrien, le Guardian dévoile comment Londres compte isoler diplomatiquement Moscou après l'empoisonnement de Sergueï Skripal attribué aux services du Kremlin, Le Parisien révèle les besoins en recrutement des grandes entreprises en France tandis que L'Équipe et La Provence fêtent la qualification de l'OM en finale de la ligue Europa.

Publicité

Cette chronique du vendredi 4 mai 2018 fait la part belle à la Russie et à sa "campagne de désinformation massive". Le Guardian, persuadé que ce sont bien les services russes qui sont responsables de la tentative d'assassinat de Sergueï Skripal et de sa fille à Salisbury le 4 mars dernier, révèle comment Londres veut se servir des prochains sommets internationaux pour isoler la Russie sur le plan diplomatique. Le Royaume-Uni veut des sanctions contre les oligarques proches de Vladimir Poutine et des mesures contre les fake news russes.

Des "fake news" que Libération a passées au crible. Le quotidien français a lu Sputnik et autres Russia Today pendant un mois et considère que les "faits" proposés pour nier l'implication de Damas dans l'attaque chimique de Douma le 7 avril dernier sont des "intox".

Dans le reste de l'actualité, Le Parisien a interrogé plusieurs grandes entreprises sur leurs besoins en recrutement. Résultat : près de 55 000 postes en CDI sont à pourvoir dans l'Hexagone. Le Figaro fait la promotion d'Insight, ce sismomètre "made in France" embarqué par la Nasa pour aller étudier le sol de Mars. Enfin, L'Equipe et La Provence fêtent la qualification de l'OM en finale de la ligue Europa.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.