Accéder au contenu principal

Air France : le gouvernement met la pression sur le personnel en évoquant la compétitivité

Le ministre français de l'Économie, Bruno Le Maire, lors d'un forum du FMI, le 20 avril 2018.
Le ministre français de l'Économie, Bruno Le Maire, lors d'un forum du FMI, le 20 avril 2018. Brendan Smialowski, AFP (archives)

Sur BFMTV, le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, a appelé Air France a reprendre le dialogue social et à reprendre ses efforts de compétitivité, sans quoi la compagnie aérienne "disparaîtra".

PUBLICITÉ

Le gouvernement a mis les points sur les "i", dimanche 6 mai : "Si Air France ne fait pas les efforts de compétitivité nécessaires, elle disparaîtra", a averti le ministre de l’Économie Bruno Le Maire, après avoir appelé au rétablissement du dialogue social au sein de la compagnie aérienne.

"J'en appelle au sens des responsabilités de chacun, des personnels navigants, des personnels au sol, des pilotes qui demandent des augmentations de salaire qui sont injustifiées : prenez vos responsabilités, la survie d'Air France est en jeu", a insisté Bruno Le Maire, qui a ajouté que "l'État (n'était) pas là pour éponger les dettes" de la compagnie.

Jean-Marc Janaillac, le PDG d’Air France a démissionné, vendredi, après le rejet du projet d’accord salarial qu’il proposait aux personnels et sur lequel il avait misé son maintien à la tête de l’entreprise. Le conseil d'administration lui a toutefois demandé de continuer d'assurer ses fonctions jusqu'au 15 mai, date à laquelle une gouvernance de "transition" sera mise en place.

Préavis confirmés pour les 7 et 8 mai

Selon Le Monde, cité par Le Figaro, Anne-Marie Idrac pourrait gérer la période d’intérim. Un temps pressentie pour la casquette de ministre des Transports, cette ancienne présidente de la RATP puis de la SNCF a rejoint le conseil d’administration d’Air France en novembre 2017 en tant qu’administratrice indépendante.

Les syndicats, quant à eux, ont confirmé les préavis de grève pour les lundi 7 et mardi 8 mai. La direction d'Air France prévoit d'assurer "près de 85 %" des vols lundi, au 14e jour d'une grève par épisodes.

La mobilisation semble faiblir, avec un taux prévisionnel de grévistes de 14,2 % côté pilotes, de 18,1 % pour les personnels navigants commerciaux (hôtesses, stewards, chefs de cabine) et de 10 % pour les personnels au sol, selon la direction. À titre de comparaison, le taux de grévistes des pilotes a oscillé entre 27 % et 36 % en février, mars et avril.

Avec AFP et Reuters

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.