Accéder au contenu principal

"Nous voulons rendre du temps aux utilisateurs" : ce que Google a prévu pour nous aider à lâcher nos smartphones

Sundar Pichai, le patron de Google, a opposé mardi soir, lors de la conférence annuelle de la firme réservée aux développeurs, la "Fear of missing out" (FOMO, en abrégé), qui désigne la peur de manquer quelque chose, à la "Joy of missing out" (JOMO), qui fait au contraire référence à la joie éprouvée à l'idée de ne pas être au courant de tout, et donc de déconnecter.
Sundar Pichai, le patron de Google, a opposé mardi soir, lors de la conférence annuelle de la firme réservée aux développeurs, la "Fear of missing out" (FOMO, en abrégé), qui désigne la peur de manquer quelque chose, à la "Joy of missing out" (JOMO), qui fait au contraire référence à la joie éprouvée à l'idée de ne pas être au courant de tout, et donc de déconnecter. REUTERS/ Stephen Lam

Devinette : quel est le comble pour Google ? Nous offrir des "outils de déconnexion numérique" sur nos téléphones. Lors de la conférence d'ouverture de Google I/O, la firme a annoncé une série de mesure pour limiter le temps passé sur nos smartphones.

PUBLICITÉ

"Il y a une pression croissante [qui pousse] à répondre immédiatement" à toutes les sollicitations venues du téléphone. "Nous voulons rendre du temps aux utilisateurs", a déclaré mardi Sundar Pichai, le patron de Google, lors de la conférence annuelle de la firme de Mountain View réservée aux développeurs. Mais oui Google, rends le temps !

VOIR AUSSI : Avec Android P, Google tente de nous prouver qu'il fait attention à nous (en anglais)

Si l’annonce prête un peu à sourire, elle n’en est pas moins une excellente nouvelle pour nous autres utilisateurs incapables de gérer le temps que l’on passe sur notre smartphone, désormais connecté en quasi-permanence au Web. La prochaine version d’Android, Android P, proposera ainsi un outil d’analyse du temps passé sur chaque application et du nombre de notifications envoyées quotidiennement par chacune d’entre elles. Nommé Android Dashboard, celui-ci se présente sous la forme d’un petit tableau de bord, qui surfe sur la vague de la simplification des interfaces affichant nos données personnelles.

Si l’utilisateur estime qu’il utilise trop souvent une même application, il pourra alors définir dans ses paramètres une "limite de temps". Plus concrètement, il lui sera par exemple possible de cantonner sa consommation d’Instagram à 20 minutes par jour, ou celle de Facebook à 15 minutes par jour.

Un mode "Ne pas déranger" plus poussé

Autre nouveauté appréciable, qui s’inscrit dans la même volonté de contribuer à notre "bien-être numérique" : l’apparition de Wind Down, un mode "Ne pas déranger" automatique qui fait passer tout l’interface de notre téléphone en noir et blanc lorsque l’heure du coucher a sonné. L’idée est de rendre moins attrayant – ou moins agressif visuellement – le contenu de notre smartphone à partir d’une certaine heure de la soirée, définie au préalable.

La fonction Do Not Disturb Itself, elle, masquera de notre champ de vision toute notification visuelle. Enfin, Slush est le geste qui sauvera nos moments entre amis ou en famille : en retournant simplement l’écran de son smartphone contre la table, celui-ci passera automatiquement en mode "Ne pas déranger".

La version Developer Preview d'Android P a commencé à être déployée dès le mois de mars dernier, et devrait être disponible sur les nouveaux appareils OnePlus, Nokia, Xiaomi ou encore Sony.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.