Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Migrants : L'Europe sans solution ?

En savoir plus

POLITIQUE

Audition d'Alexandra Benalla : Une situation embarassante pour E. Macron ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alexandra Lamy : "Je suis très fière d'être une actrice populaire"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Cour Suprême : tempête autour de Brett Kavanaugh

En savoir plus

Pas 2 Quartier

Bourgogne : cinéaste d'une cité désertée

En savoir plus

FOCUS

Autriche : restriction de l'immigration et obstacles à l'intégration

En savoir plus

L’invité du jour

Claude Pinault : "Tétraplégique, un médecin m’a donné une graine d’espoir"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

L’économie turque fragilisée par l'inflation et la chute de la monnaie

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Un accueil saoudien royal pour Imran Khan"

En savoir plus

Découvertes

"Citizen Rose" : un documentaire essentiel sur le combat de Rose McGowan, victime d'Harvey Weinstein

© E! France | "Citizen Rose", le documentaire de Rose McGowan après ses rélévations sur Harvey Weinstein, est diffusé sur E! France du mercredi 16 mai au 6 juin 2018.

Texte par Louise WESSBECHER

Dernière modification : 11/05/2018

E! France diffuse les épisodes du documentaire "Citizen Rose" de Rose McGowan, l’une de celles par qui le scandale Harvey Weinstein a éclaté, tous les mercredis du 16 mai au 6 juin 2018.

Alors que le festival de Cannes vit une édition sans Harvey Weinstein après des décennies de "règne" de celui que les employés de l’hôtel Cap-Eden-Roc surnommaient "le porc", la chaîne E! France commence la diffusion d’une série documentaire, en quatre épisodes, sur le combat de Rose McGowan, actrice américaine de 44 ans, qui fut parmi les premières femmes à révéler avoir été violée par le magnat d’Hollywood.

VOIR AUSSI : Affaire Weinstein : harcelée au Festival de Cannes, une ancienne mannequin témoigne

Jamais le nom d’Harvey Weinstein n’est prononcé dans "Citizen Rose", Rose McGowan l’appelle "le monstre", son patronyme est noirci dans les coupures de presse ou tû des extraits de journaux télévisés. Comme pour déshumaniser complètement l’agresseur sexuel au profit des paroles, poignantes, des nombreuses victimes.

Traumatisme et pression médiatique

Depuis l’automne dernier et la publication de l’enquête révélatrice du journaliste Ronan Farrow dans le New Yorker, les différentes prises de parole de Rose McGowan – dans les médias ou lors de rassemblements populaires – ont donné d’elle l’image d’une femme forte, combattive et imperturbable. Mais le documentaire "Citizen Rose" dévoile un portrait intime d’une femme meurtrie, traumatisée et cible d’une pression médiatique quasi-insupportable.

"Cette machine que je veux anéantir, elle essaie de me broyer à son tour"

"Mon but ultime est de détruire la machine de propagande. Et cette machine que je veux anéantir, elle essaie de me broyer à son tour", souffle-t-elle, les yeux embués. Car si on a loué la libération de la parole des victimes avec les mouvements #MeToo ou Time’s Up, on a parfois un peu oublié les conséquences que cela peut avoir sur la vie de ces femmes. Et c’est en ça que le documentaire "Citizen Rose" est essentiel.

Il y a d’abord le sacrifice et la souffrance. Si l’actrice qu’on a connu dans "Scream" ou "Charmed" compare l’acte de témoigner de ce jour maudit de 1997 où elle est entrée dans la chambre d’hôtel d’Harvey Weinstein à "se délester d’un poids qu’elle porte depuis vingt ans", cela n’aura pas été sans conséquences sur sa vie. En coulisses, chacune des prises de parole est une épreuve physique et morale pour Rose McGowan. Elle sanglote, tremble, enrage de se remémorer ce moment, longtemps caché, qu’elle doit désormais affronter.

Face à face avec sa mère

On assiste aussi à de douloureuses retrouvailles avec sa mère, à qui l’actrice reproche de ne s’être jamais vraiment intéressée à ce qu’elle vivait à Hollywood alors qu’elle n’avait que 16 ans. "Personne ne s’est jamais demandé ce qu’était vraiment ma vie. Ils pensaient qu’en me voyant à la télé ou dans les journaux, ils savaient ce que je vivais et que ça ne valait même pas la peine de demander". Ou à la première rencontre avec la petite-amie de son frère et sa famille pour Thanksgiving alors que son viol vient de faire la une des journaux : "Je crois qu’ils en savent déjà pas mal sur mon compte", ironise-t-elle, avant de fondre en larmes.

"Être courageux, ça ne veut pas dire qu’on n’a pas peur"

Enfin, on découvre la pression et les menaces qu’ont fait planer sur elle Harvey Weinstein et ses équipes pour tenter de la contraindre au silence. Rose McGowan raconte les moments qu’elle a passés avec une certaine Diana Philipps, soi-disant militante des droits des femmes qui était en fait une espionne et ex-agent israélienne au service du producteur, le vol des manuscrits de son livre à paraître ou le mandat d’arrêt pour possession de drogues qui ressurgit alors qu’elle vient de faire ses révélations.

Pourtant envers et contre tout cela, Rose McGowan poursuit son combat pour créer une safe place de parole pour toutes les nombreuses autres victimes : "Être courageux ça ne veut pas dire qu’on n’a pas peur, ça veut dire qu’on abandonne jamais."

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Première publication : 11/05/2018