Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

MHD, le phénomène rap

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump se fait l'avocat de Brett Kavanaugh

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Guerre en Syrie - Idleb : accord Moscou-Ankara pour une "zone démilitarisée"

En savoir plus

TECH 24

Hacker les humains

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget 2019 : quels sacrifices ?

En savoir plus

REPORTERS

Colombie : au Catatumbo, "les damnés de la coca"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le tournant ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des arts de Tiken Jah Fakoly

En savoir plus

#ActuElles

Maroc : les droits des femmes encore à conquérir

En savoir plus

Afrique

Burundi : attaque meurtrière d'un village à quelques jours du référendum constitutionnel

© Tony Karumba, AFP | Au Burundi, l'attaque d'un village a fait des dizaines de victimes, le 12 mai 2018.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 12/05/2018

Au moins 26 personnes sont mortes, dans la nuit de vendredi à samedi, lors de l'attaque d'un village du nord-ouest du Burundi. L'identité et les motivations des assaillants, qui auraient gagné la RDC voisine après le massacre, restent inconnus.

Des inconnus armés ont tué au moins 26 personnes dans la nuit de vendredi 11 à samedi 12 mai, lors d'une attaque contre un village dans le nord-ouest du Burundi, a annoncé le ministre de la Sécurité, Alain Guillaume Bunyoni, dénonçant une "attaque terroriste" à quelques jours du référendum constitutionnel qui devrait permettre au président Pierre Nkurunziza de rester au pouvoir jusqu'en 2034.

"Les terroristes venus et repliés en RDC ont fusillé et brûlé : 26 morts et 7 blessés", a affirmé Alain Guillaume Bunyoni. "Pour l'instant, ces criminels ne sont pas encore identifiés, mais une enquête est en cours pour déterminer leur identité", a déclaré un policier qui a souhaité garder l'anonymat.

Climat tendu à l’approche du référendum

Cette attaque est survenue dans un village de la province de Cibitoke, frontalière de la République démocratique du Congo (RDC) et du Rwanda, alors que le climat est de plus en plus tendu dans le pays à l'approche du référendum constitutionnel contesté prévu le 17 mai. Le gouvernement a déployé ces dernières semaines des soldats dans les zones frontalières, après avoir accusé des groupes de l'opposition en exil de chercher à perturber la consultation.

"Ces criminels sont allés de maison à maison et ont commis un véritable carnage, certaines des victimes ont été égorgées, d'autres achevées au fusil, (...), il y a même toute une famille qui a été brûlée vive dans sa maison", a expliqué le responsable local. Selon des témoins, le groupe d'hommes, armés de fusils et d'armes blanches, a également mis le feu à des édifices.

Avec AFP

Première publication : 12/05/2018

  • BURUNDI

    Burundi : Nkurunziza, "guide suprême éternel" ou Ubu roi ?

    En savoir plus

  • BURUNDI

    Burundi : le référendum constitutionnel controversé fixé au 17 mai

    En savoir plus

  • BURUNDI

    Au Burundi, on ne tacle pas le président Pierre Nkurunziza

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)