Accéder au contenu principal
Ici l'Europe

Alain Krivine : "Mai 68 pourrait encore arriver"

Capture d'écran France 24

Fondateur de la Jeunesse Communiste révolutionnaire (JCR), Alain Krivine fut l’un des leaders de Mai-68 avant de voir son mouvement dissous et d’être emprisonné. Aujourd’hui, il célèbre ce moment de l'Histoire comme un événement "unique", même s’il n'a pas, selon lui, réussi à trouver une vraie dimension politique. Il fustige les critiques simplistes de son héritage tout comme les tentatives de récupération dont il fut l’objet, de François Mitterrand à Emmanuel Macron.

PUBLICITÉ

Il soutient les mouvements sociaux actuels. Sans approuver les "Blacks Blocs", il estime néanmoins leur action secondaire face à la violence du système capitaliste.

Il évoque ensuite l'écrasement du Printemps de Prague par les chars soviétiques, dans un élan qui pour lui n'avait rien à voir avec le véritable communisme.

Ex-eurodéputé, il ne fait guère confiance à l'Union européenne pour résoudre les problèmes actuels et juge que le stalinisme a abouti à des régimes quasiment d'extrême droite dans les anciens pays du bloc de l'Est.

Une émission présentée par Caroline de Camaret

Production : Isabelle Romero et Roxane Runel

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.