Accéder au contenu principal
Ici l'Europe

Alain Krivine : "Mai 68 pourrait encore arriver"

Capture d'écran France 24

Fondateur de la Jeunesse Communiste révolutionnaire (JCR), Alain Krivine fut l’un des leaders de Mai-68 avant de voir son mouvement dissous et d’être emprisonné. Aujourd’hui, il célèbre ce moment de l'Histoire comme un événement "unique", même s’il n'a pas, selon lui, réussi à trouver une vraie dimension politique. Il fustige les critiques simplistes de son héritage tout comme les tentatives de récupération dont il fut l’objet, de François Mitterrand à Emmanuel Macron.

Publicité

Il soutient les mouvements sociaux actuels. Sans approuver les "Blacks Blocs", il estime néanmoins leur action secondaire face à la violence du système capitaliste.

Il évoque ensuite l'écrasement du Printemps de Prague par les chars soviétiques, dans un élan qui pour lui n'avait rien à voir avec le véritable communisme.

Ex-eurodéputé, il ne fait guère confiance à l'Union européenne pour résoudre les problèmes actuels et juge que le stalinisme a abouti à des régimes quasiment d'extrême droite dans les anciens pays du bloc de l'Est.

Une émission présentée par Caroline de Camaret

Production : Isabelle Romero et Roxane Runel

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.