Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls traverse la frontière pour devenir maire

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Ugo bernalicis : "La France de Macron rejoint Salvini"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Amélie de Montchalin : "Ce budget affirme que le travail paie"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La France de l'Occupation racontée par Pierre Assouline

En savoir plus

FOCUS

Une présence jihadiste, mais pas d'attentat : le cas singulier de l'Italie

En savoir plus

L’invité du jour

Reza : "Je ne suis pas photographe de guerre, je suis correspondant de paix "

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Vers un baril de pétrole à 100 dollars d'ici fin 2018 ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"ONU : multilatéralisme vs. souveraineté"

En savoir plus

LE DÉBAT

Quelle réponse de l'Iran après l'attentat d'Ahvaz ?

En savoir plus

SPORT

Prix Marc-Vivien Foé 2018 : "Le fruit d'un travail de longue haleine" pour Toko Ekambi

© Pierre René-Worms, France 24 | Karl Toko Ekambi, lauréat du Prix Marc-Vivien Foé 2018.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Stéphanie TROUILLARD

Dernière modification : 14/05/2018

Le Camerounais Karl Toko Ekambi a reçu le Prix Marc-Vivien Foé 2018. Joueur africain de l'année en Ligue 1, l'attaquant d'Angers est revenu sur sa très belle saison et sur son avenir. Très convoité, il devrait quitter la cité angevine.

Posé, avare de paroles et d’apparence timide, le Camerounais Karl Toko Ekambi a reçu en toute simplicité, lundi 14 mai, le Prix Marc-Vivien Foé du meilleur joueur africain de Ligue 1. "Cette distinction représente le fruit d’un travail de longue haleine qui a été acharné. Je suis très fier de remporter ce Prix", a-t-il déclaré sobrement dans les locaux de France Médias Monde. "Je ne cours pas après les prix, mais je les prends avec plaisir".

Gervinho, Pierre-Emerick Aubameyang, André Ayew… À 25 ans, le Camerounais a ajouté son nom à la liste des prestigieux récipiendaires de ce trophée, décerné chaque année par RFI et France 24. "Ce ne sont pas forcément des modèles pour moi, mais ce sont des joueurs qui ont marqué le football africain et la Ligue 1. Ils jouent dans des grands clubs. Cela fait plaisir de faire partie de cette liste", a expliqué l’attaquant du SCO d’Angers.

Né dans la capitale française, formé au Paris FC, Karl Toko-Ekambi avoue ne pas avoir spécialement rêvé devant tel ou tel footballeur durant son enfance : "Il ne faut pas se comparer, il faut devenir quelqu’un". International camerounais, il avoue toutefois une petite préférence pour Samuel Eto'o : "C’est un grand joueur complet avec un style de jeu que j’apprécie".

"J’ai gagné en confiance"

Désormais les regards sont tournés vers lui. Après avoir remporté la Coupe d’Afrique des Nations en 2017 avec son pays, Toko Ekambi a brillé cette saison en Ligue 1. Avec 17 réalisations au compteur, il est actuellement 8e au classement des meilleurs buteurs du championnat. "C’est ma saison la plus aboutie" résume-t-il. "J’ai fait quelques petits réglages sur et en dehors du terrain. Cela a payé. Il y a eu mon positionnement dans l’axe, mon poste de prédilection. J’ai gagné en confiance".

Au sein du SCO Angers, où il évolue depuis deux saisons, l’attaquant est devenu indispensable et l’un des artisans du maintien du club en Ligue 1. Et malgré ses excellentes performances individuelles, Toko Ekambi préfère mettre en avant le collectif : "À Angers, chaque joueur joue pour l’équipe. C’est l’âme du club. On aime la gagne et on se bat à chaque fois pour se maintenir en Ligue 1".

Karl Toko Ekambi a reçu le prix en présence des membres de sa femme et de son fils.
© Pierre René-Worms, France 24

"Je ne sais pas lire l’avenir"

Mais le match de samedi prochain contre Dijon, lors de la 38e et ultime journée de Ligue 1, risque d’être son dernier sous le maillot angevin. À un mois de l'ouverture du marché d'été, le Camerounais est courtisé par de nombreux clubs européens : l'Atletico Madridi, Valence ou Villareal en Espagne, ou encore Everton, Newcastle et Brighton en Angleterre. Interrogé sur ses préférences, le jeune joueur n’a pas donné d’indices. "Je ne sais pas lire l’avenir", assure-t-il. "Je vais écouter les projets qui vont arriver, tout en écoutant le projet d’Angers, après je ferai mon choix ".

En attendant, Toko Ekambi compte bien profiter de ses vacances, tout en jetant un coup d’œil à la Coupe du Monde. Le Cameroun ne s’étant pas qualifié, l’attaquant va suivre la compétition à distance : "Je ne vais pas supporter une équipe en particulier. Je vais attendre le dernier carré pour faire mon choix. Mais j’ai des amis en équipe de France, du Sénégal ou de Tunisie. Je les supporterai pendant leur match".

Première publication : 14/05/2018

  • FOOTBALL

    Prix Marc-Vivien Foé 2018 : le Camerounais Karl Toko Ekambi élu joueur africain de l'année en L1

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Prix Marc-Vivien Foé 2017 : l'Ivoirien Jean Michael Seri élu joueur africain de l'année en L1

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Prix Marc-Vivien Foé : le Marocain Sofiane Boufal sacré joueur africain de l’année en L1

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)