Accéder au contenu principal

Gaza: "On attend d'Israël autre chose" (Retailleau, LR)

Publicité

Paris (AFP)

Bruno Retailleau, chef de file des sénateurs LR, a déploré mardi les violences meurtrières à Gaza fustigeant la décision américaine de transférer son ambassade à Jérusalem, mais estimant aussi qu'"on attend autre chose d'Israël".

"Il y a une vérité dans les relations internationales (...) c'est qu'on ne doit jamais acculer un peuple à la désespérance. Et c'est ce qui se passe aujourd'hui avec le peuple palestinien", a mis en garde le sénateur de Vendée sur CNews.

Pointant la "décision incendiaire de M. Trump d'installer à Jérusalem la capitale d'Israël", l'élu LR a regretté que "les Etats-Unis, (qui) ont été longtemps pour beaucoup, pour l'Occident une garantie de sécurité", soient aujourd'hui "des fauteurs de trouble".

"Il (le peuple palestinien) est aussi désespéré par ses propres dirigeants qui sont incapables de procurer à leur peuple un bien être" et "acculé parce que les États arabes les ont laissé tomber", a également critiqué M. Retailleau, ajoutant que "le Hamas serait bien inspiré de ne pas mettre comme boucliers humains des enfants".

"Mais cette tuerie est inacceptable. L'usage de la force doit toujours être proportionné et objectivement elle n'a pas été proportionnée dans ce cas-là", a regretté le sénateur. "Je condamne l'emploi disproportionné de la force par Israël", a-t-il affirmé.

"Je pense qu'on attend d'Israël autre chose qu'un comportement de ce type. Israël doit sur le plan international garder cette image qui était l'image des premiers jours", a-t-il poursuivi alors que l'Etat hébreu fêtait lundi ses 70 ans d'existence.

"C'est terrible parce qu'Israël pour beaucoup, et à mes yeux, a représenté ce peuple martyr, ce peuple en armes qui défendait sa sécurité (...) et je pense que l'usage de la force peut s'il est disproportionné apporter à Israël beaucoup de dégâts", a-t-il regretté.

Près de 60 Palestiniens ont été tués, en majorité par des tirs de snipers, faisant de lundi la journée la plus meurtrière du conflit israélo-palestinien depuis la guerre de l'été 2014 dans l'enclave palestinienne.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.