Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

MHD, le phénomène rap

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump se fait l'avocat de Brett Kavanaugh

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Guerre en Syrie - Idleb : accord Moscou-Ankara pour une "zone démilitarisée"

En savoir plus

TECH 24

Hacker les humains

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget 2019 : quels sacrifices ?

En savoir plus

REPORTERS

Colombie : au Catatumbo, "les damnés de la coca"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le tournant ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des arts de Tiken Jah Fakoly

En savoir plus

#ActuElles

Maroc : les droits des femmes encore à conquérir

En savoir plus

La Bourse de Paris prudente face aux inquiétudes américaines

PARIS (AFP) - 

La Bourse de Paris évoluait en légère hausse mercredi (+0,16%), les investisseurs optant pour la prudence face à l'inquiétude qui monte aux Etats-Unis concernant les relèvements de taux d'intérêt.

A 09H44 (07H44 GMT), l'indice CAC 40 prenait 9,46 points à 5.546,39 points. La veille, il avait fini en légère hausse (+0,23%).

L'indice, proche de ses plus hauts niveaux annuels, a ouvert en légère baisse, s'inscrivant "dans le sillage des inquiétudes concernant la progression du rendement du (bon du Trésor à) 10 ans américain, le renoncement de Pyongyang aux discussions prévues aujourd'hui avec Séoul, et les tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis qui ne semblent pas terminées (du tout)", selon les experts de Mirabaud Securities Genève.

"Les marchés américains ont terminé leur récente série de gains après qu'une hausse des anticipations concernant le relèvement des taux d'intérêt a poussé à la hausse les rendements et a renforcé la perspective de quatre relèvements de taux aux Etats-Unis cette année", a estimé de son côté Michael Hewson, un analyste de CMC Markets.

La publication mardi d'indicateurs économiques plutôt favorables ont alimenté l'optimisme sur la croissance économique des Etats-Unis au deuxième trimestre.

Cela a renforcé l'idée que la banque centrale américaine (Fed) allait continuer à relever cette année ses taux directeurs pour endiguer les risques d'inflation incontrôlée, favorisant par ricochet la progression des taux d'intérêt sur le marché obligataire.

Le taux des bons du Trésor à 10 ans, la maturité de la dette américaine la plus surveillée par les marchés, est ainsi monté mardi jusqu'à 3,09%, son plus haut niveau depuis juillet 2011.

En parallèle, le dollar s'est renforcé face à l'euro, avant de se stabiliser mercredi.

"Cette hausse du dollar et des rendements (...) semble avoir provoqué cette réduction de l'appétit pour le risque", a complété M. Hewson.

- Chute d'Elior -

Du côté des indicateurs, l'agenda est riche des deux côtés de l'Atlantique, avec en particulier l'inflation en zone euro pour le mois d'avril, toujours regardée de près par la Banque centrale européenne.

Le taux d'inflation en Allemagne s'est quant à lui bien élevé à 1,6% en avril sur un an, chiffre stable par rapport à mars, selon les données définitives.

En France, l'Insee a dévoilé des chiffres de créations d'entreprises quasi stables en avril (+0,1%).

Outre-Atlantique, la production industrielle et les mises en chantier de logements pour le mois d'avril ainsi que le niveau hebdomadaire des stocks de pétrole sont au programme.

Les investisseurs prendront également connaissance du rapport mensuel sur le pétrole de l'Agence internationale de l'énergie (AIE).

En matière de valeurs, Elior Group chutait de 13,84% à 13,32 euros, pénalisé par la révision à la baisse de ses objectifs pour son exercice décalé 2017-2018, après des résultats préliminaires semestriels inférieurs aux attentes. Dans son sillage, Sodexo perdait 1,80% à 82 euros.

CNP Assurances prenait 0,38% à 20,88 euros, porté par une hausse de son bénéfice net au premier trimestre, à l'aide notamment d'une progression des versements en assurance vie.

Alstom gagnait 4,80% à 40,63 euros, dopé par un bénéfice net en hausse de 64% sur son exercice décalé 2017/18, à 475 millions d'euros. Le groupe prévoit une nouvelle amélioration de sa marge cette année.

Vallourec montait de 2,43%% à 5,09 euros, après avoir reçu une offre ferme du groupe industriel Altifort, pour la reprise de ses sites de Cosne-sur-Loire (Nièvre) et Tarbes (Hautes-Pyrénées).

Fnac Darty augmentait de 1,01% à 89,70 euros euros. Le distributeur français et le groupe allemand Media Markt (magasins Saturn) ont annoncé avoir noué une alliance stratégique européenne, centrée sur les achats, les relations avec leurs fournisseurs et l'innovation.

© 2018 AFP