Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Miss Terre : la Libanaise disqualifiée à cause d'un cliché

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Disparition de Jamal Khashoggi : menaces sur la presse

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts d'Arthur Jugnot

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Art contemporain en banlieue : "Ce qui nous intéresse, c'est la mixité du public"

En savoir plus

#ActuElles

Élections de mi-mandat aux Etats-Unis : un nombre record de femmes candidates

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le casse-tête de la frontière irlandaise

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Burn-out : les absurdités du management moderne

En savoir plus

TECH 24

Femmes dans la tech : comment briser le "clic" de verre

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La pêche, une tradition familiale au Grau-du-Roi

En savoir plus

La Nasa rassure: un gros astéroïde va rater la Terre

© AFP | Graphique sur l'astéroïde 2010 WC, passé près de la Terre mardi soir

WASHINGTON (AFP) - 

La Nasa avait perdu de vue l'astéroïde "2010 WC9" depuis plus de sept ans, jusqu'à ce qu'il arrive dans les parages de la Terre la semaine dernière. Heureusement, il ne frappera pas la planète.

Les scientifiques de la Nasa ont calculé sa trajectoire et confirmé mardi qu'il passerait à environ 200.000 km de la Terre, soit tout de même la moitié de la distance nous séparant de la Lune - un frôlement, à l'échelle cosmique.

Certes, d'autres astéroïdes ont frôlé la Terre de plus près. En octobre, "2012 TC4" est passé à 44.000 km. Un autre était passé à 28.000 km en 2013. Mais ils faisaient respectivement une dizaine de mètres et 45 mètres de diamètre.

Quant à l'astéroïde qui s'est abattu en 2013 sur la ville russe de Tcheliabinsk, faisant plus d'un millier de blessés, il mesurait environ 19 mètres.

Cette fois, "2010 WC9" mesure entre 50 et 120 mètres de diamètre. Il volera à 12,8 km par seconde et passera à 22H04 GMT, "sous" la Terre, au niveau de l'Antarctique.

Un des meilleurs endroits pour observer son passage est par exemple Le Cap, en Afrique du Sud, avec un télescope de taille moyenne.

Il ne reviendra pas avant 2019 dans les environs, mais à une distance bien plus sûre: 43 millions de km.

© 2018 AFP