Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Maduro chez "Salt Bae" : un goût amer pour les Vénézuéliens

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Affaire Lamjarred : la star marocaine placée en détention

En savoir plus

LE DÉBAT

Plan "ma santé 2022" en France : urgences à l'hôpital ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Benoît Hamon : "Celui qui est en cause dans l'affaire Benalla, c'est Macron"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Benoît Hamon : "Je veux reconstruire la gauche"

En savoir plus

FOCUS

Invasion de sargasse au Mexique : désastre ou chance à saisir?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacques Audiard : "Depuis longtemps, j'avais envie de tourner avec des Américains"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Voyage inoubliable sur le train du désert en Mauritanie et 300 kilomètres pour les plages de Tunisie

En savoir plus

L’invité du jour

Ghislaine Dehaene : "Il faut parler au bébé pour lui permettre de façonner son esprit"

En savoir plus

Défilé du 26 mai: Le Foll opposé à une participation du PS

© AFP/Archives | Stéphane Le Foll au congrès du PS à Aubervilliers, le 8 avril 2018

PARIS (AFP) - 

Stéphane Le Foll s'est déclaré jeudi opposé à une participation du PS à la manifestation du 26 mai pour "l'égalité, la justice sociale et la solidarité", à l'appel notamment de La France insoumise et à laquelle s'est associée la CGT.

"Il n'y a pas de raison que nous soyons derrière une invitation qui a été faite par qui ? Par La France Insoumise. Non mais quand même !", a affirmé Stéphane Le Foll sur Public Sénat.

"En politique, il faut avoir des lignes claires, franches (...) parce que si on commence par être tout le temps dans l'indécision, l'indéfinition, on finit par disparaître", a ajouté le député de la Sarthe, arrivé deuxième au congrès du PS derrière Olivier Faure.

"Qui comprendrait que l'ancien ministre de l'Agriculture qui a vu des manifestations jusque chez lui, un dimanche soir, se mette lui-même, maintenant, à avoir comme ligne politique de descendre dans la rue avec la convergence des luttes ? Moi, j'ai un peu de sens de la responsabilité et de la continuité", a-t-il lancé.

Le premier secrétaire du parti socialiste Olivier Faure a déclaré dimanche qu'il se prononcerait sur sa participation au défilé du 26 mai "quand on saura sur quoi on manifeste". Le porte-parole du PS Boris Vallaud a pour sa part indiqué mercredi que "c?est un point qui sera abordé au bureau national du PS".

Pour Stéphane Le Foll, LFI et la CGT "ont un objectif politique commun maintenant , c'est affiché". "C'est un tournant pour la CGT. C'est une manière de dire que la CGT s'engage maintenant dans une démarche politique, et avec un choix qui est celui de LFI. Ca, c'est le choix de la CGT", a-t-il jugé.

Parmi les participants au mouvement du 26 mai, organisé par Attac, figurent, outre la CGT, des associations comme les Effronté.es, la Fondation Copernic, le Syndicat de la magistrature, mais aussi Solidaires, la FSU, l'Unef, Droit au logement, le PCF et La France Insoumise. La CFDT et FO ne seront pas de la partie.

© 2018 AFP