Accéder au contenu principal

Le triomphe de Griezmann avec l'Atletico, de bon augure avant le Mondial

Antoine Griezmann a inscrit un doublé lors de la finale de la Ligue Europa, le 16 mai 2018.
Antoine Griezmann a inscrit un doublé lors de la finale de la Ligue Europa, le 16 mai 2018. Philippe Desmazes, AFP

Antoine Griezmann a survolé mercredi la finale de la Ligue Europa, inscrivant un doublé lors du succès de l'Atletico Madrid face à Marseille. Un triomphe prometteur pour l'attaquant français à quelques semaines du Mondial en Russie.

Publicité

C’est un Antoine Griezmann au sommet qui a porté son équipe lors de la finale de la Ligue Europa. L’attaquant français s’est révélé décisif et a offert la victoire à l’Atletico Madrid, mercredi 16 mai, face à Marseille (3-0) en inscrivant notamment deux buts.

"J'ai repensé à tout ce que j'ai vécu depuis que j'ai quitté la maison à 14 ans. Je suis très heureux et j'espère vivre d'autres moments comme ça. On va profiter et fêter ça, et puis bien préparer la Coupe du monde", a déclaré après le match, le héros de la soirée, très zen, au micro de beIN Sports.

L'international français (51 sélections, 19 buts) a profité d'une erreur de Frank Zambo Anguissa sur une relance dans l'axe de Steve Mandanda pour aller ouvrir la marque dès la 21e minute, en fusillant le portier marseillais, avant de porter le score à 2-0, de près encore, en début de seconde période.

>> À lire sur France 24 : Ligue Europa : le rêve européen de l'OM brisé par Griezmann et l'Atlético

Pour Antoine Griezmann, cette victoire lui permet de décrocher, à 27 ans, un premier trophée majeur. Il n'avait, jusqu'à présent, remporté "que" la Supercoupe d'Espagne en 2014 avec "l'Atleti" où il venait à peine d'arriver en provenance de la Real Sociedad.

En pleine forme, "Grizou" a confirmé son excellente seconde moitié de saison et c'est de bon augure pour les Bleus avant la Coupe du monde. Face à l'OM, il a marqué ses 15e et 16e buts sur ses 18 derniers matches, et ses cinquième et sixième buts en huit rencontres de Ligue Europa, soit un à chaque tour depuis les 8es de finale, alors que son automne avait été difficile. Il atteint ainsi un total de 29 buts en 48 matches avant, peut-être, un ultime tour de piste, avec l'Atletico, contre Eibar en fin de semaine, pour la dernière journée de la Liga.

Un départ annoncé ?

Son départ pour le FC Barcelone pour un montant supérieur à 100 millions d'euros est en effet largement évoqué depuis plusieurs semaines, voire des mois. Interrogé à ce sujet, en conférence de presse, après sa victoire, le joueur a botté en touche. "Ce n'est pas le moment de parler de mon avenir, nous devons profiter de la victoire et célébrer avec les fans, c'était un rêve de gagner ce titre avec l'Atleti", a-t-il simplement commenté.

Cette victoire est certainement aussi un beau sentiment de revanche pour Antoine Griezmann, qui avait beaucoup culpabilisé d'avoir manqué un penalty en finale (perdue) de la Ligue des Champions en 2016 contre le Real Madrid, même s'il avait réussi sa tentative dans la séance de tirs au but fatale aux Colchoneros (1-1, 5-3 t.a.b.).

Antoine qui rit, Dimitri qui pleure

Si cette finale a été un rêve pour le Madrilène, elle a, à l'inverse, rapidement viré au cauchemar pour Dimitri Payet, le maître à jouer de l'OM, sorti, en larmes, dès la 31e minute. Celui-ci n'était manifestement pas rétabli de la blessure derrière une cuisse qu'il s'était faite jeudi dernier à l'entraînement et qui l'avait contraint à déclarer forfait pour le déplacement à Guingamp en Ligue 1.

Après une seconde moitié de saison tonitruante, cette blessure vient au plus mauvais moment pour l'international dont l'élan est coupé alors que le sélectionneur Didier Deschamps doit dévoiler jeudi soir sa liste des 23 pour le Mondial en Russie.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.