Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

EXPRESS ORIENT

Avec "Forte", Salim Saab rend hommage aux femmes artistes du monde arabe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Festival Lumière de Lyon : Jane Fonda à l’honneur

En savoir plus

FOCUS

La frontière irlandaise, pierre d'achoppement du Brexit

En savoir plus

FACE À FACE

Macron - Mélenchon : l'art de la dramatisation

En savoir plus

L’invité du jour

Valentine Colasante : "Danseuse étoile, c’est une forme de liberté"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Marché des satellites : la concurrence des géants du numérique

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Brexit : le coût économique de l'incertitude

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"L'Italie, Salvini et le fantôme fasciste"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Remaniement : "Et la montagne accoucha d'une souris"

En savoir plus

Moyen-Orient

Le président Sissi ordonne l'ouverture du point de passage entre Gaza et l'Égypte pour le ramadan

© Said Khatib, AFP | Le terminal de Rafah, la seule ouverture de la bande de Gaza sur le monde qui ne soit pas contrôlée par Israël.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/05/2018

Le président égyptien a ordonné, jeudi, l'ouverture exceptionnelle de la frontière avec la bande de Gaza pendant toute la durée du mois de ramadan.

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a ordonné jeudi que le point de passage de Rafah, entre la bande de Gaza et l'Égypte, soit ouvert durant le mois de jeûne du ramadan, a-t-il annoncé sur Twitter.

Il a précisé que cette décision avait été prise "pour alléger les souffrances des frères de Gaza". L'enclave palestinienne est soumise à un blocus israélien depuis plus de dix ans, tandis que sa frontière avec l'Égypte a été la plupart du temps fermée ces dernières années, invoquant des menaces pour sa sécurité.

L'ouverture de la frontière, la seule ouverture de la bande de Gaza sur le monde qui ne soit pas contrôlée par Israël, a été annoncée quelques heures avant une réunion prévue à Istanbul des dirigeants du monde musulman pour faire condamner l'État hébreu après la bain de sang du lundi dans la bande de Gaza.

En marge de l'inauguration de l'ambassade des États-Unis à Jérusalem lundi, cinquante-deux manifestants palestiniens, dont six mineurs, ont été tués par les forces israéliennes à la frontière entre la bande de Gaza et Israël, a annoncé le porte-parole du ministère palestinien de la Santé.

Ce "sommet extraordinaire" de l'Organisation de la coopération islamique (OCI) sera présidé par le chef de l'État turc Recep Tayyip Erdogan. Un immense rassemblement populaire de soutien aux Palestiniens est également prévu dans l'après-midi à Istanbul.

Le président égyptien avait déclaré mercredi soir être "en contact" avec Israéliens et Palestiniens pour que cesse l'effusion de sang", dans la bande de Gaza

Avec AFP  et Reuters

Première publication : 18/05/2018

  • PROCHE-ORIENT

    Gaza : "Face à la Turquie, les pays arabes sont en grande difficulté diplomatique"

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Gaza : heurts meurtriers à la frontière israélienne, plusieurs Palestinien tués

    En savoir plus

  • TERRITOIRES PALESTINIENS

    En attendant l'accord Fatah-Hamas, le poste-frontière de Rafah reste désespérement fermé

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)