Accéder au contenu principal
RD Congo

RD Congo : trois nouveaux cas d'Ebola en zone urbaine, début de la vaccination lundi

Junior Kannah, AFP
3 mn

Les autorités congolaises ont confirmé trois nouveaux cas de virus Ebola, dans le nord-ouest du pays portant à 43 le nombre d'individus présentant des symptômes. Le gouvernement a annoncé une campagne de vaccination à partir de lundi.

Publicité

"La vaccination contre le virus Ebola débute ce lundi 21 mai 2018 et cible en premier lieu le personnel de santé, les contacts des malades et les contacts des contacts", a annoncé samedi à la télévision d'État Flory Kabange Numbi, le porte-parole par intérim du gouvernement congolais.

Des partenaires ont promis "300 000 doses" à la République démocratique du Congo pour cette opération dont la durée n'a pas été déterminée, a t-il indiqué. Pour l'heure, le pays dispose de 5 400 doses. Cette première phase de vaccination concernera environ 600 personnes.

Cette annonce gouvernementale est intervenue le jour de la confirmation de trois nouveaux cas à Mbandaka, grand centre urbain dans le nord-ouest du pays, à environ 700 kilomètres  au nord de Kinshasa.

Ces nouveaux cas portent à 43 le nombre de malades présentant des symptômes d'Ebola dans le pays, selon le ministère de la Santé congolais. L'Organisation de la santé parle de son côté, dans un dernier bilan, de 45 cas, dont 25 décès.

"Plan de risposte"

Le gouvernement congolais s'est opposé à d'éventuelles "mesures d'isolement contre la RDC", exprimant sa pleine satisfaction "de la qualité et de la rapidité de la riposte".

Kinshasa avait annoncé avoir activé vendredi un plan de riposte contre cette "épidémie de portée nationale". De son côté, l'OMS a considéré que l'épidémie ne constituait pas une urgence de "portée mondiale".

C'est la neuvième fois que l'actuelle RDC est confrontée à une épidémie de virus Ebola. La maladie a fait sa première apparition connue près de la rivière Ebola dans le nord du pays dans les années 1970. La dernière remonte à 2017. Rapidement circonscrite, elle avait fait officiellement quatre morts.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.