Accéder au contenu principal

Le juriste Giuseppe Conte proposé pour diriger le gouvernement italien

Le chef de file du M5S Luigi Di Maio serre la main de Giuseppe Conte, le 1er mars 2018.
Le chef de file du M5S Luigi Di Maio serre la main de Giuseppe Conte, le 1er mars 2018. Filippo Monteforte, AFP

Le chef du Mouvement 5 étoiles, Luigi Di Maio, a proposé que Giuseppe Conte, un professeur de droit de 54 ans, dirige le prochain gouvernement italien, onze semaines après les élections législatives du 4 mars.

PUBLICITÉ

Inconnu du grand public, Giuseppe Conte, avocat et professeur de droit de 54 ans, pourrait diriger le prochain gouvernement italien. Luigi Di Maio, chef de file du Mouvement 5 Étoiles (M5S, antisystème), a annoncé lundi 21 mai avoir proposé au président italien son nom pour prendre la tête du gouvernement d'alliance avec la Ligue (extrême droite).

"Je suis très content et fier, Giuseppe Conte sera à la tête d'un gouvernement politique constitué par deux forces politiques", a déclaré Di Maio après avoir été reçu au palais du Quirinal par le président Sergio Mattarella. Le chef de l'État a ensuite reçu Matteo Salvini, dirigeant de la Ligue d'extrême droite, qui a conclu un "contrat de gouvernement" avec le M5S. Il revient désormais au président de la République d'approuver ou non le nom qui lui est proposé.

>> À lire sur France 24 : Nouveau gouvernement italien : le spectre d'une nouvelle crise des dettes

Les explications de notre chroniqueur international

Un brillant juriste

Né en 1964 à Volturara Appula, une minuscule commune de 500 habitants des Pouilles, Giuseppe Conte a fait de brillantes études de droit à Rome. Avant les élections législatives du 4 mars, le M5S l'avait présenté comme possible ministre chargé de "débureaucratiser" l'administration publique.

Son CV publié sur le site internet du M5S court sur 12 pages et mentionne des séjours d'études et de recherches dans les universités les plus prestigieuses du monde entier. Il a enseigné dans des universités en Sardaigne, à Rome, à Florence ou à Malte et il donne actuellement des cours de droit privé à Florence et à la prestigieuse université Luiss de Rome. Il a aussi un cabinet d'avocats à Rome.

Il a été membre du conseil d'administration de l'Agence spatiale italienne, consultant juridique de la Chambre de commerce de Rome, ou encore membre du comité de surveillance de plusieurs sociétés d'assurances en faillite.

>> À lire sur France 24 : Ce que la Ligue et le Mouvement 5 Étoiles réservent aux migrants

Avec AFP et Reuters

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.