Découvertes

En Arabie saoudite, les climatiseurs consomment 70 % de l'électricité nationale

À l'intérieur du centre commercial "Kingdom Centre" de Riyad, en Arabie saoudite.
À l'intérieur du centre commercial "Kingdom Centre" de Riyad, en Arabie saoudite. Simon Dawson/Bloomberg via Getty Images

Il fait constamment chaud, en Arabie saoudite. Alors, les climatiseurs ne connaissent pas de répit. Une habitude qui se ressent considérablement sur la facture énergétique du pays.

Publicité

On savait déjà que face au réchauffement climatique, l'utilisation des climatiseurs allait tripler d'ici 2050, ce qui ne sera pas sans conséquence sur l'environnement. Mais dans certains pays qui ne connaissent pas de saison froide, le recours à l'air réfrigéré est encore plus important.

VOIR AUSSI : Unis contre les barrages : la lutte des Bosniens pour que la péninsule balkanique reste sauvage

Ainsi, en Arabie saoudite, plus de 70 % de l'électricité part dans les climatiseurs du pays, selon une étude conduite par des chercheurs de l'université de King Abdulaziz, située dans la ville de Jeddah. Un chiffre hautement lié au fait qu'en été, les températures peuvent facilement dépasser les 38°C. Par ailleurs, 20 % de l'électricité recouvre la désalinisation de l'eau de la mer afin de la rendre potable. 

Toujours selon les chercheurs, l'énergie en Arabie saoudite provient majoritairement de la combustion de combustibles. L'ensoleillement du pays pourrait pourtant permettre une transition énergétique basée sur le solaire. Ce défi devra être mis à l'agenda, à mesure que la planète se réchauffe et que les pays en voie de développement adoptent massivement l'état d'esprit "clim' partout".

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire. 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine