Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : Cellou Dalein Diallo chef de l'opposition est l'invité du Journal de l'Afrique

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Royaume-Uni - Brexit : Quelles issues pour Theresa May et le Royaume-Uni ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Yarol Poupaud

En savoir plus

#ActuElles

Des employées enceintes harcelées au Japon

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Projet d'accord sur le Brexit : Theresa May, une première ministre bien isolée

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'avenir incertain de la démocratie libérale

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Dans le nord, sur la route de l’Art déco

En savoir plus

TECH 24

Audrey Tang, la hackeuse taïwanaise devenue ministre

En savoir plus

FOCUS

Allemagne : "Nouvelle droite", vieilles idées ?

En savoir plus

Amériques

Le président brésilien Michel Temer renonce à se présenter pour un nouveau mandat

© Evaristo Sa, AFP | Le président brésilien Michel Temer le 22 mai à Brasilia.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 23/05/2018

Le président brésilien Michel Temer a lancé mardi la candidature de son ex-ministre des Finances Henrique Meirelles pour la présidentielle d'octobre, abandonnant ainsi l'idée de briguer un nouveau mandat.

Le président brésilien, Michel Temer, 77 ans, a annoncé mardi 23 mai avoir renoncé à briguer sa réélection lors de la présidentielle des 7 et 28 octobre prochains et qu'il soutiendrait son ancien ministre des Finances, Henrique Meirelles.

L'annonce officielle de son retrait a été faite lors d'un réunion de sa formation conservatrice, le MDB (Mouvement démocratique brésilien).

La cote de popularité du successeur de Michel Temer se maintient à 4 % des intentions de vote dans la dernière enquête d'opinion de MDA, ce qui laissait penser ces derniers jours qu'il allait renoncer à être candidat. Michel Temer a estimé que les partis centristes brésiliens devaient se ranger derrière un candidat unique s'ils voulaient remporter les élections et poursuivre sa politique favorable aux entreprises.

Apprécié des milieux d'affaires, Henrique Meirelles, qui a fait l'essentiel de sa carrière dans le secteur bancaire, n'est cependant crédité que de 1 % d'intentions de vote dans les derniers sondages. "Nous avons besoin de quatre ans de plus pour construire un nouveau Brésil, qui donne de la place aux rêves de l'ensemble des Brésiliens", a affirmé Henrique Meirelles lors de l'événement de son parti.

Henrique Meirelles incarne la politique d'austérité menée par le gouvernement Temer depuis l'arrivée de ce dernier au pouvoir, en 2016, après la destitution controversée de la dauphine de Lula, Dilma Rousseff, dont il était le vice-président.

Première publication : 23/05/2018

  • BRÉSIL

    Après l'incarcération de Lula, qui pour représenter la gauche à la présidentielle brésilienne ?

    En savoir plus

  • BRÉSIL

    Brésil : l'ex-président Lula passe sa première nuit en prison

    En savoir plus

  • BRÉSIL

    Brésil : le président Temer place la sécurité de l'État de Rio sous le contrôle de l'armée

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)