Accéder au contenu principal

Les pailles en plastique, nouveau symbole de la pollution des océans

Et si on supprimait les pailles en plastique de notre quotidien ?
Et si on supprimait les pailles en plastique de notre quotidien ? NBC/NBCU Photo Bank via Getty Images

Maintenant qu’on s’est (presque) débarrassés des sacs en plastique, il s'agirait de faire la guerre aux pailles.

PUBLICITÉ

Il y a quelques semaines, le Web s’émouvait devant la une de l’édition américaine du magazine National Geographic où l’on voyait la partie immergée d’un iceberg cacher un sac en plastique.

VOIR AUSSI : Une "île de déchets" se balade dans les eaux turquoise des Caraïbes

Le sac a été pendant des années le symbole de la pollution plastique des océans, et la cible de nombreuses campagnes de sensibilisation. En France par exemple, les sacs en plastique à usage unique sont interdits à la caisse des magasins depuis le 1er juillet 2016 avec l’entrée en vigueur de la loi sur la transition énergétique.

Parmi les 10 objets les plus trouvés sur les plages en 2017

Désormais, c’est un nouvel objet de notre quotidien qui alerte les protecteurs de l’environnement : les pailles en plastique. D’après le rapport annuel International Coastal Cleanup, qui rassemble les données de collecte de déchets de 112 pays, les pailles en plastique reviennent systématiquement parmi les 10 objets les plus trouvés sur les plages en 2017. "Les pailles en plastique sont les nouveaux sacs en plastique", titre un article du site Quartzy, qui relaie cette étude.

Et forcément, les premiers à en souffrir, ce sont les animaux marins, à l’image de cette tortue de mer, secourue au large du Costa Rica par une équipe de scientifiques, qui avait une paille enfoncée dans la narine :

Après avoir mené la guerre contre les sacs plastique, il va donc falloir bannir les pailles en plastique. Certaines entreprises ont déjà entamé ces démarches, parmi lesquelles la compagnie de transport aérien Alaska Airlines qui a annoncé lundi 21 mai remplacer les pailles en plastique par des "alternatives durables et respectueuses des océans". Et en Belgique, Mc Donald's va supprimer les pailles dans sept restaurants de Bruxelles et Namur.

Et à New York, le conseiller municipal Rafael L. Espinal Jr. vient quant à lui de présenter un projet de loi interdisant les pailles en plastique dans tous les restaurants de la ville. Comme c'est déjà le cas à Seattle depuis le 1er janvier 2018. 

En France, une pétition pour interdire les pailles plastiques lancée par l'association Bas Les Pailles a recueilli près de 100 000 signatures sur Change.org. Environ 8,8 millions de pailles seraient utilisées et jetées chaque jour rien que dans l'Hexagone.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.