Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée, la marche de l'opposition réprimée par la police

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le président turc, justicier ou opportuniste ?

En savoir plus

LE DÉBAT

"Davos du désert" à Riyad entre tensions et contrats

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Stéphane Troussel : "L'État est défaillant en Seine-Saint-Denis"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Joachim Son-Forget : "Je ne suis pas déçu par l'action du président"

En savoir plus

FOCUS

Suicide d'agriculteurs en France : l'épidémie silencieuse

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Romain Duris : "On ne me connaît pas en dehors de mes rôles, et tant mieux"

En savoir plus

L’invité du jour

Annick Girardin : le référendum en Nouvelle-Calédonie est "historique"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Caravane des migrants : Trump "ne fait qu'empirer les choses"

En savoir plus

Macron appelle les entreprises françaises à investir davantage en Russie

© AFP | Emmanuel Macron prononce un discours au Forum économique de Saint-Petersbourg, le 25 mai 2018

SAINT-PÉTERSBOURG (AFP) - 

Emmanuel Macron a appelé vendredi à Saint-Petersbourg les entreprises françaises à investir davantage en Russie, où la France peut "faire mieux", notamment dans l'agroalimentaire, le spatial ou le numérique.

"Notre relation a beaucoup d'avenir (...) car l'Europe va de l'Atlantique à l'Oural", a déclaré le président français en participant avec son homologue Vladimir Poutine à une conférence économique franco-russe au Forum économique de Saint-Petersbourg, au second jour de sa visite en Russie.

"La France est notre partenaire ancien, traditionnel et fiable (...) Elle a toujours aspiré à défendre sa souveraineté, ce qui est un gage de stabilité dans la relation", a ajouté le président russe.

Se félicitant de la croissance des échanges bilatéraux - qui ont augmenté de 16,5% en 2017 à 15,5 milliards de dollars, il a cependant fait remarquer qu'ils étaient nettement inférieurs à ceux avec la Chine, le premier partenaire de Moscou, qui se sont élevés à 85 milliards de dollars et devraient atteindre 100 milliards prochainement.

Les échanges commerciaux franco-russes se sont relevés après avoir plongé à la suite de l'imposition des premières sanctions en 2014 en raison de la crise ukrainienne, auxquelles Moscou avait répondu par un embargo sur la plupart des produits alimentaires européens.

Les quelque 500 entreprises françaises présentes en Russie emploient près de 170.000 salariés, notamment dans les secteurs de l'énergie, de l'industrie et des finances, "mais nous pouvons faire beaucoup mieux", a estimé M. Macron. Il "faut ouvrir de manière plus volontariste de nouvelles voies comme l'agroalimentaire, le spatial, les villes durables, les services énergétiques et le numérique", a-t-il ajouté, en appelant les startups et les PME à s'implanter en Russie.

Parmi la cinquantaine d'accords et de contrats signés au cours de la visite, le plus important est l'annonce par Total d'un investissement de 2,5 milliards de dollars pour la prise de 10% d'un nouveau projet géant de gaz naturel liquéfié dans l'Arctique russe de Novatek.

© 2018 AFP