Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Maduro chez "Salt Bae" : un goût amer pour les Vénézuéliens

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Affaire Lamjarred : la star marocaine placée en détention

En savoir plus

LE DÉBAT

Plan "ma santé 2022" en France : urgences à l'hôpital ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Benoît Hamon : "Celui qui est en cause dans l'affaire Benalla, c'est Macron"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Benoît Hamon : "Je veux reconstruire la gauche"

En savoir plus

FOCUS

Invasion de sargasse au Mexique : désastre ou chance à saisir?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacques Audiard : "Depuis longtemps, j'avais envie de tourner avec des Américains"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Voyage inoubliable sur le train du désert en Mauritanie et 300 kilomètres pour les plages de Tunisie

En savoir plus

L’invité du jour

Ghislaine Dehaene : "Il faut parler au bébé pour lui permettre de façonner son esprit"

En savoir plus

RDC: 52 cas d'Ebola, 22 morts d'après un nouveau bilan officiel

© AFP | La zone de quarantaine de l'hôpital de Wangata à Mbandaka, en RD Congo, le 22 mai 2018

KINSHASA (AFP) - 

Cinquante-deux cas de maladie d'Ebola avec 22 décès ont été enregistrés dans le nord-ouest de la République démocratique du Congo, selon un nouveau bilan des autorités congolaises communiqué vendredi, révisant à la baisse les premiers chiffres.

"Au total, 52 cas de fièvre hémorragique ont été signalés dans la région, dont 31 confirmés, 13 probables et 8 suspects" à la date du 23 mai, écrit dans un communiqué le ministère congolais de la Santé.

Le nombre total des décès est de 22 personnes, assure le ministère, qui revoit ainsi à la baisse le nombre des cas (passé de 58 à 52) et celui des morts (27 à 22).

Pour les autorités, cet écart s'explique par le fait que certains morts ont été au début faussement attribués à Ebola, alors que certains cas se sont révélés négatifs aux analyses de laboratoire.

L'épidémie d'Ebola s'est déclarée le 8 mai à Bikoro, à 600 km au nord de Kinshasa. Elle s'est ensuite propagée à la ville de Mbandaka, peuplée de 1,2 million d'habitants.

Une campagne de vaccination ciblant le personnel soignant, les contacts des malades et les contacts des contacts était en cours depuis lundi.

Le Fond des Nations unies pour l'enfance (Unicef) a assuré être engagé auprès des écoliers dans la lutte contre la propagation de l'épidémie à virus Ebola dans la région.

© 2018 AFP