Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Miss Terre : la Libanaise disqualifiée à cause d'un cliché

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Disparition de Jamal Khashoggi : menaces sur la presse

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts d'Arthur Jugnot

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Art contemporain en banlieue : "Ce qui nous intéresse, c'est la mixité du public"

En savoir plus

#ActuElles

Élections de mi-mandat aux Etats-Unis : un nombre record de femmes candidates

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le casse-tête de la frontière irlandaise

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Burn-out : les absurdités du management moderne

En savoir plus

TECH 24

Femmes dans la tech : comment briser le "clic" de verre

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La pêche, une tradition familiale au Grau-du-Roi

En savoir plus

Top 14: Michalak ovationné pour son dernier match

© AFP/Archives | Le demi polyvalent de Lyon Frédéric Michalak lors d'un match à Toulouse, le 11 mars 2018

DÉCINES-CHARPIEU (FRANCE) (AFP) - 

Le demi polyvalent de Lyon Frédéric Michalak a reçu une ovation vendredi au Parc OL, lors de son entrée en jeu en demi-finale de Top 14 face à Montpellier, son dernier match en tant que joueur.

Lorsque l'ancien international français a remplacé Alexis Palisson à la 62e minute, il a été longuement salué par les quelque 58.000 spectateurs du stade de la banlieue lyonnaise.

Le LOU était alors mené 33-9, ce qui signifie que Michalak, qui a annoncé sa retraite à l'issue de la saison, à l'âge de 35 ans, jouait, sauf improbable retournement de situation, ses dernières minutes en tant que joueur professionnel.

L'ouvreur ou demi de mêlée aux 77 sélections a marqué le rugby français des années 2000 et 2010 en disputant trois Coupes du monde et en remportant trois Grands Chelems dans le Tournoi des six nations, quatre titres européens (selon l'organisateur de la compétition) et trois Boucliers de Brennus.

"Il y a bien sûr de la déception parce qu'on n'a pas livré le match qu'on devrait livrer, a déclaré le joueur à l'issue du match. Cette équipe (de Montpellier) est puissante et on n'a pas pu développer notre jeu habituel. C'est peut-être l'enjeu. Je voulais aller en finale. C'est terminé. Mais je n'ai aucun regret. C'est très difficile. Je m'attendais à passer une semaine de plus à jouer au rugby. Ca passe à 2000 à l'heure, on n'a pas vraiment le temps d'en profiter."

© 2018 AFP