Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Les Bosniens s'organisent face à l'afflux de migrants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Galveston" : l’échappée américaine de Mélanie Laurent

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Arabie Saoudite : les conflits d'intérêt de Donald Trump

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Objectif "Faim zéro" : Lambert Wilson décrit son nouveau combat

En savoir plus

L’invité du jour

Parents grâce à la GPA : "Nous ne sommes pas des familles différentes"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Allemagne : Angela Merkel à l'offensive pour sauver l'économie

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Jamal Khashoggi : "Ce dont le monde arabe a le plus besoin, c'est de la liberté d'expression"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Affaire Khashoggi : le début de la fin pour MBS ?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crise politique en Algérie : l'étau se resserre autour du président de l'Assemblée

En savoir plus

La Chine noue des relations diplomatiques avec le Burkina Faso qui a rompu avec Taïwan 

© AFP | Carte du monde des pays ayant des relations diplomatiques avec Taïwan, après la rupture des relations annoncées par le Burkina Faso, qui a choisi d'établi des relations avec la Chine populaire

PÉKIN (AFP) - 

La Chine et le Burkina Faso ont établi samedi des relations diplomatiques, trois jours après la rupture entre le pays ouest-africain et Taïwan, marquant une nouvelle victoire dans la campagne menée par Pékin pour isoler l'île rebelle.

Cette annonce a été faite dans un communiqué conjoint signé à Pékin par le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi et son homologue burkinabè Alpha Barry.

Elle était largement attendue après la rupture, annoncée jeudi par Ouagadougou, des relations entre le Burkina Faso et Taïwan, qui n'a cessé de perdre du terrain ces dernières années au profit de la Chine dans les pays en développement.

Depuis 2000, plusieurs pays africains dont le Tchad et le Sénégal, qui recevaient des aides de Taïwan, ont rompu leurs relations avec l'île afin de bénéficier de la coopération avec Pékin.

Après la rupture burkinabè, le Swaziland reste le seul pays africain à entretenir encore des relations avec Taïwan. "Nous espérons que ce pays rejoindra le plus vite possible la grande famille de l'amitié sino-africaine", a déclaré M. Wang après la signature du communiqué conjoint.

Aujourd'hui, seuls 18 Etats, parmi lesquels le Vatican et des nations du Pacifique et d'Amérique latine (Honduras, Guatemala ou Kiribati), reconnaissent l'île séparée de fait de la Chine communiste depuis 1949.

Avant le Burkina Faso, la République dominicaine avait elle aussi annoncé sa rupture avec Taïwan le 1er mars.

© 2018 AFP